Les plus appréciés

Gaillion – Renewal and Release

ParGabriel 2 novembre 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Gaillion – Renewal and Release

Gaillion

 / Renewal and Release


(3.75/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Don Gunn: batterie, claviers, chœurs ---- Todd Howard: guitare basse, Chant, claviers, guitares ---- James Vasquenza Jr .: guitares, chœurs.

  • 1. Backslide
  • 2. Letters from the Skipper
  • 3. The Unraveling
  • 4. Lorelei
  • 5. The Focal Point

J’ai fait connaissance avec le groupe Gaillion lors de la réédition de l’album « Admit one » , pour le 25ème anniversaire de la parution de celui-ci. (http://progcritique.com/2015/05/gaillion-admit-one/). Gaillion publie aujourd’hui « Renewal and Releasenous » un EP de cinq titres, reprenant quatre morceaux remixés pour l’occasion déjà paru depuis 2015, c’est peu, mais bon, ne faisons pas la fine bouche.

Gaillion sert un EP dynamique et inspiré, il s’agit ici d’un rock progressif puissant, mixant habilement une approche néo progressive qui puise ses fondations dans celle des années 70, alliée à un rock fin et moderne. « The Focal Point », la vrai nouveauté est une véritable perle de progressif, mélodique et sans  équivoque, elle aligne les riffs métronomiques et les refrains mémorables avec une facilité déconcertante, du bel ouvrage. Les autres compos proposent une belle mosaïque des diverses facettes de leur savoir faire, à la manière de « Letters from the Skipper » , qui sait tisser une toile qui vous englobe et ne vous abandonne plus, l’approche progressive laisse la place à un abord plus alternatif de la musique, rendant celle-ci plus accessible. « The Unraveling » travaille beaucoup plus dans l’urgence et propose une progression haletante aux accents proche de Pallas, la voix de Todd Howard s’approchant de celle de son chanteur historique Alan Reed, une ritournelle progressive jusqu’au bout des ongles. Et puis, « Lorelei » arrive avec cette touche alternative omniprésente façon Biffy Clyro, la structure la plus rentre dedans des compos présentes sur cet EP. La batterie de Don Gunn réglée comme un métronome, la guitare électrique acérée de James Vasquenza Jr qui se balade et trace son canevas pour servir d’écrin au chant juste et puissant de Todd, tel est la recette de « Backslide » une mélodie chaleureuse qui sait mettre leur maîtrise instrumentale au service de la composition et de produire un rock carré et fiévreux.

On attendait de la part de Gaillion, avec une réelle impatiente, un album rempli de nouveautés, espérons que ce n’est que partie remise, mais pour l’instant ne boudons pas notre plaisir et profitons de ce très bel EP.

The Focal Point


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Gaillion
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (321 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.