Mental Mutations

Par

(3 sur 5) / Apollon Records
Categories
Rock Progressif

Jacob Holm-Lupo est un auteur compositeur guitariste Norvégien déjà bien présent sur la scène artistique avec le groupe “White Willow” et son projet solo « The Opium Cartel » sans compter ces diverses collaborations. Il nous revient ici avec « Mental Mutations »  un album plus personnel, intimiste et quasiment totalement instrumental.

Une ambiance sombre règne en maître absolu sur la galette. Et pourtant chaque titre apporte des couleurs particulièrement savoureuses grâce à des sons bien trouvés et trifouillés jusqu’à l’os qui donnent des sonorités que l’on pouvait entendre avec les groupes de hard rock année 70/80, voire même des ambiances films d’horreurs ou d’anticipations. Autant vous prévenir de suite, une seule écoute n’est pas suffisante pour comprendre l’œuvre de l’artiste et les diverses subtilités musicales.

Alors oui nos tympans reçoivent une canalisation de ses noires pensées, mais aussi une maîtrise musicale incroyable. Pour preuve, « No more Wishes » est le seul titre ou l’on peut distinguer une voix qui est plus utilisé comme un instrument à part entière qu’une voix chantant une mélodie.

Tout est fait en prise directe, et nous sommes plus en présence d’un concept art et essais basé sur l’instinct musical et presque animal de l’auteur. C’est aussi le choix de Jacob de laisser le bébé tel que, pour garder cette impression de spontanéité pourtant bien réel, avec, bien sûr, le bon et le moins bon.

On aime ou on n’aime pas, mais on ne peut pas rester indiffèrent à l’ouvrage que Jacob nous offre accompagné de quelques bons titres comme « Tyrellian », « Escape from the Witch House », « No more Wishes » ou encore « Race into the Wasteland » .

image

Formation du groupe

Jacob Holm-Lupo (tout instruments)

🌍 Visiter le site de Telepath →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *