A book in my hand

Par

(4 sur 5) / Independant
Categories
Rock Progressif

Apres un album prometteur, quoique montrant quelques faiblesses de jeunesse, les Autrichiens de SoundDiary reviennent avec un deuxième album.

Beaucoup d’influences musicales, mais malgré tout une belle personnalité. Supertramp est une référence prononcée dans l’intro de Mercury Syndromeou proche de school  (album Crime of the Century) avec une suite tout de même moins inspirée mais assez mélodieuse dans l’ensemble. Le titre suivant Fragile nous évoque plutôt les mélodies a la « Radar Brothers » groupe que je vous invite à découvrir avec un jolie piano et une belle mélodie. Unknown Lovers toujours dans une ambiance mid-tempo, enfonce le clou sur la qualité des compositions avec une envolée au milieu de celui-ci puis reprise du refrain. Dancing Like Circles synthétiseurs en avant et voix diaphane à la limite de la justesse. Nevertheless et son orgue à la Procol Harum est le plus violent et entre dans un rayon plus néo progressif, le moins bon à mon avis.  Where You Lead Me ballade au piano cool….final symphonique et gros synthés ! Obedient to Indifference quelques idées intéressantes mais sans plus. A Book in My Hand donne son titre à l’album 9,50 minutes de mélanges entre le Floyd pour le bruitage et du néo-progressif à la Kino ou Pendragon pour le reste. Reprise un instrumental clôt ce CD comme il l’avait commencé bruits d’enfants synthé et saxo.

Un bien bel album à découvrir !

Formation du groupe

Clemens Langbauer (Batterie), Hannes Pichlmann (Chant / Guitares / Glockenspiel), Lukas Staudinger (Chant / Guitares), Martin Ratzka (Basse), Stefan Pichlmann (Claviers)

🌍 Visiter le site de SoundDiary →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *