Vortex

Par

(4 sur 5) / RareNoiseRecords
Categories
Atmosphérique Jazz-Rock Rock Progressif

Vortex est issu de la collaboration entre Sonar, le groupe talentueux de jazz-rock Suisse, et David Torn, guitariste, connu pour sa participation en tant que musicien de l’Everyman Band, sa collaboration au groupe de Jan Garbarek, ainsi que pour ses compositions de musique de film.

Difficile de ne pas tomber dans l’archétype d’un genre musical, en l’occurrence celui du jazz-rock, Une mouvance développée dans les années 70/80 par des groupes comme Mahavishnu Orchestra, Return to Forever, Weather report, Herbie Hancock etc… Le travers de la majorité des musiciens œuvrant dans cette musique étaient de s’enorgueillir de prestations musicales de plus en plus techniques et complexes en oubliant bien souvent l’essentiel, les émotions liées à la mélodie.

A l’écoute du premier titre « Part 44 » j’abandonne mon appréhension, car je découvre une véritable composition toute en finesse où l’architecture mélodique semble des plus conventionnelle. Les instruments prennent tour à tour leur place sur un thème syncopé et lancinant qui met en avant une rythmique implacable et irréprochable, un morceau qui devrait plaire aux aficionados d’un jazz-rock teinté de progressif. Une introduction ‘rock’ pour « Red Shift » , qui sur un rythme entraînant traverse de nombreux paysages sonores, jazz, électro, ethnique, toujours sans trop en faire, une formule simple mais réussie. Beaucoup plus abordable « Waves and Particles » visite les terres du rock répétitif à la manière de Terry Riley (je vous conseille d’ailleurs de ce compositeur l’excellent ‘A Rainbow in Curved Air’ 1969). La musique s’écoule lentement sur un gimmick mélodique particulièrement simple pour en exploiter toutes les formes musicales, un morceau hypnotique et envoûtant. Je passerais « Monolith » sans grande saveur pour plonger dans le délicieux et cosmique « Vortex » , dynamique et fluide, comme le veut son nom, du début à la fin on est plongé totalement dans un environnement spatio-temporelle d’une dualité inouïe. Plus rentre dedans et débridé « Lookface! » conclut Vortex en élargissant son spectre musical, il y appose une touche rythmique surprenante et originale que l’on pourrait qualifier de funk.

Le partenariat David Torn / Sonar fonctionne à merveille, cette alchimie créative fait de Vortex un album frais et léger, très agréable à écouter.

Formation du groupe

- Stephan Thelen / guitare - Bernhard Wagner / guitare - Christian Kuntner / basse - Manuel Pasquinelli / batterie Avec: - David Torn / guitare

🌍 Visiter le site de Sonar With David Torn →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *