For A Dreamer...

Par

(4 sur 5) / Muséa
Categories
Atmosphérique Rock Electronique Rock Progressif

Sombre Reptile est un groupe Français, fondé en 1977 par les frères Jean-Paul & Michel Dedieu, cette formation originaire du Bordelais a un passé discographique puisque il a publié son premier album: « In Strum Mental » en 2001, suivit de « Le Repli Des Ombres » (2005), « Timeless Island » (2012) et maintenant « For A Dreamer… ». Ce nouvel album, enregistré aux studios EPISODE (Bordeaux), dévoile huit titres instrumentaux qui invitent aux voyages, l’ensemble servi par une approche musicale variée.

Sombre Reptile avec « For A Dreamer… » propose un éventail de morceaux aux climats plus intéressants les uns que les autres. A commencer par l’introductif « Clouds For A Dreamer » qui étonne par sa finesse mélodique, que je rapprocherais de la mouvance Tangerine Dream et notamment de l’album Ricochet Part II (1975). Le versant jazz rock pointe le bout du nez avec « Turkish Coffee » , un titre enclin à vous revigorer, on sent la filiation avec le son des combos des années 70, comme Return to Forever ou bien Weather Report. Sombre Reptile sait aussi faire preuve d’originalité dans sa conception musicale, « Behind The Waterfall » en fait la brillante démonstration, une composition à ranger parmi les belles surprises de cet album, une invitation à l’évasion, peut être au bord de la spectaculaire cascade de Hukou (Chine), se déversant dans le fleuve jaune ? Le délicieux et planant « Whispering Dreams » est à ranger auprès du ‘A Saucerful of Secrets’ du Floyd, suivit de « An Elliptical Journey » un cocktail musical qui représente un des exercices préférés pour les frères Dedieu , la fusion des genres, prog, rock et jazz, j’adore. « Dance For A Dreamer » , que ce titre porte bien son nom, méthodique, structuré mais aussi évanescent, la recette, une guitare suave et des percussions aux relents ethniques. Tout au long de ses plus de dix minutes « Floating Worlds » me rappelle l’atmosphère contemplative de ‘Imp’s Welcom’ (album The Leprechaun 1976) de Chick Coréa, c’est dire la qualité de la compo, un  must ! Le dernier titre de « For A Dreamer… » et sûrement celui qui m’a le moins emballé, en effet « Suite En Steppe Mineure » malgré une rythmique prenante m’a laissé sur ma faim.

« For A Dreamer… » , démontre, nonobstant quelques faiblesses et malgré la variété des styles musicaux abordés, qu’il est un album reposant et des plus frais, tout en restant cohérent et homogène !

image
Turkish Coffee

Formation du groupe

Michel Dedieu : guitare --- Jean-Paul Dedieu : claviers

🌍 Visiter le site de Sombre Reptile →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Dial

Par Mattias Olsson - Molesome

3.75 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *