Way to Lhassa

Par

(4.25 sur 5) / Muséa
Categories
Rock Progressif Rock Symphonique

En attendant la suite du premier album de  Siiilk, prévue au printemps 2017 retour sur :

« Way to Lhassa » de Siiilk est le fruit de deux années de travail par cinq musiciens, articulé autour des textes et  musiques de Richard Pick, en collaboration avec Gilbert Gandil et Jacques Roman du groupe Pulsar, rejoint à l’occasion par Guillaume Antonicelli et Attilio Terlizzi. L’album publié en 2013,  bénéficie pour son illustration des œuvres majestueuses de Kaviiik (deux fois prix de l’affiche au festival de Cannes).

« Childhood’s Memories » entraîne vers des ambiances languissantes, des accords de guitares acoustiques et électriques aériens pour une narration mélodique de souvenirs d’enfance. A partir de « Between » , affichant une inspiration Pink Floydiène, Siiilk développe son plein potentiel. Ce morceau est le pivot de l’album avec des claviers chatoyants une mélodie inspirée et des paroles aux pensées méditatives, portées par la voix juste et légère de Richard Pick.
« Cathy’s Wood » et sa richesse mélodique, aux faux airs de Camel, et surtout le morceau suivant « In the Grey Chapel » avec ses chœurs démontre une sensibilité à fleur de peau. Le morceau suivant, « Leaving North » reprend la mélodie centrale de « In the Grey Chapel » , développant majestueusement le titre avec une fluidité impeccable. Parfaitement huilé, « Midlife Crisis » un instrumental, poursuit le développement de l’album, une musique plus sombre, évanescente, rêveuse. « Khajurho Dreams » fonctionne de manière efficace en tant que tel. Il s’agit d’un morceau d’une beauté troublante qui mêle le rock progressif Symphonique et les nuances de la musique rock. Plus folk « Way to Lhassa » et « Witness »  transportent vers l’Inde éternelle, celle des palais, des fêtes multicolores, deux titres en apesanteurs aux univers poétiques. Et pour clôturer « Wladyslaw’s Marching Band » mantra symphonique romantique et subtil. Et comme le dit si bien le groupe Siiilk  « « Way to Lhassa » est une narration intemporelle aux sonorités magiques des tampouras, du santour, du doudouk arménien, des flûtes et des gongs tibétains. »

Quoi qu’il en soit, les amateurs de Rock Progressif, sauront apprécier comme il se doit cet opus raffiné, d’un bout a l’autre.

Formation du groupe

- Gilbert Gandil / guitars - Jacques Roman / keyboards - Richard Pick / guitar, voice - Guillaume Antonicelli - bass - Attilio Terlizzi - drums

🌍 Visiter le site de Siiilk →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Commentaires

  1. Bonjour,
    Pas mal du tout cet extrait mais quel dommage de ne pas avoir le chant en français ……
    Musicalement,
    Jean-Luc

  2. Oui, c’est vrai; c’est très très bien! Je regrette moi aussi que le texte ne soit pas en français! Longue vie à ce groupe, je suis fan de Pulsar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *