Redemption

Par

(4 sur 5) / Unicorn Digital
Categories
Rock Progressif

Le groupe de rock progressif canadien Mystery, toujours sous la houlette de Michel St-Pere, a sorti au mois de mai son 9e album studio intitulé ‘Redemption’. Voilà plusieurs décades que Mystery propose des albums d’un rock progressif riche et diversifié qui ne laisse pas indifférent, le groupe n’a jamais déçu et même s’il n’a plus rien à prouver depuis longtemps, il continue son bonhomme de chemin pour notre plus grand plaisir. Composé de huit titres, le disque se distingue tout d’abord par sa superbe pochette.

image

On rentre directement dans le vif du sujet avec « Behind the Mirror », de près de sept minutes, dans le style de RUSH, c’est rapide, lourd, mélodique et le refrain des plus mémorable. L’album continue sur ce rythme, rempli à ras bord de riffs, de percussions et d’une basse ronde et percutante, c’est dans cette lignée musicale que se déploie la piste-titre, « Redemption » un exemple classique de rock progressif d’excellent niveau. La mélodie nous plonge dans une lente progression hypnotique et donne l’occasion d’explorer et de développer pleinement un certain nombre de thèmes musclés et délicatement tournés.

La suite reste du même acabit et se révèle imparable, « The Beauty and the Least » est une fresque de neuf minutes qui apporte un ton sombre et mélancolique à l’album. Le rythme est lent, accompagné de nombreux soli de premier ordre. Cependant, les points forts de l’album sont sans aucun doute la ballade musclée « Every Note » et la longue épopée « Pearls and Fire », la piste la plus intense de l’album, aux foisonnantes trames hybrides, mais mélodieuses. Moins denses « My Inspiration » et « Homecoming » s’engagent dans des variations de thèmes où alternent avec bonheur le chant magistral de Jean Pageau, et de très beau solos de guitare.

image

La dernière piste, « Is This How the Story Ends » est une composition fleuve de plus de 19’ révélant une écriture pleine d’esprit et intelligente, les alignements de breaks, que l’on peut même parfois qualifier de saisissants, parviennent à maintenir notre intérêt tout du long.

En toute honnêteté, ‘Redemption’ est un album qui vaut vraiment le détour. Les compositions sont imaginatives, et malgré leur complexité et leurs prouesses techniques exceptionnelles, elles sont pour la plupart agréablement mélodiques.

Formation du groupe

Jean Pageau : chant - Antoine Michaud : claviers - François Fournier : basse, claviers - Jean-Sébastien Goyette : batterie - Sylvain Moineau : guitares - Michel St-Pere : guitares, claviers

🌍 Visiter le site de MYSTERY →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Magic

Par VOYAGER X

4 sur 5

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *