Elisabeth

Par

(4.3 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Un duo portugais entouré de plus de 15 musiciens maniant cordes, bois et autres saxophones, une belle pochette, vous mixez le tout et vous obtenez « Elisabeth », une heure de musique particulièrement agréable, originale et éclectique à souhait !

Dans cette grande suite musicale basée sur des textes également coécrits par nos deux compères João Pascoal et Sergio Ferreira, « Elisabeth », héroïne de cette aventure y chante ses pérégrinations dans la Grande Cité, aventure commencée en 2015 dans l’album précédent, « Gerald ». Luxe suprême, l’album est accompagné d’un livret conséquent doté de 5 chapitres. Un peu de lecture en plus de la musique !

Côté musique, cela foisonne ! Le style globalement progressif mélange en fait prog symphonique, incursions jazz, heavy prog, … riffs puissants, guitare acoustique (« Unearthing The Past »), orgue bondissant (excellente intro de « Interwind ») … bref, les morceaux s’enchainent sans que l’intérêt musical ne faiblisse.

La musique est souvent puissante (« Lights Out ») mais j’apprécie particulièrement les passages plus délicats et nonchalants comme dans l’intro d’ « Atonement », ou « Unearthing The Past ».

image

Mention particulière pour les 2 dernières pistes que je trouve vraiment excellentes. Le jazzy « The Leap », déroule de superbes progressions harmoniques, des solos ébouriffants. Tout aussi jazzy, « Introspection », termine l’histoire sur un tempo calme et un chant contemplatif délicatement secondé au violon, et un accompagnement de piano particulièrement inventif.

Les titres sont essentiellement chantés par Maria Branco, dont la voix fait merveille dans les passages softs et jazzy. J’aurais cependant aimé plus de variété de timbres et d’intonations, de lyrisme et de puissance lorsque la musique le réclame. Le mélange prog et passages jazzy, déjà à l’œuvre dans « Gerald », fonctionne parfaitement dans cette second mouture, nettement plus développée et ambitieuse. Gros boulot pour mettre tout cela en texte, en musique, orchestrer le tout – au passage notons une production impeccable -, et nous sortir un « Elisabeth » de très bonne facture ! Je ne doute pas un instant que nous reparlerons bientôt de Griot.

Formation du groupe

João Pascoal - Guitare basse, guitare électrique, programmation et composition (pistes 1,2,3,4,5, 6,7,8,9 et 10) ---- Sérgio Ferreira - Batterie, percussions, programmation et composition (pistes 1,2,3,4,5,6,7,8,9) Avec : Maria Branco - Voix (pistes 1,2,3,4,5,6,7,8,9) -- João Rodrigues - Chant (pistes 2,3,5,8 et 10) -- Mariana Moreira - Chœurs (piste 4) -- Matilde Esperança - Violon (pistes 1,3,6,9,10) -- Pedro Marques - Violon (piste 9) -- Luzia Lapo - Violon (pistes 1,3,6,9 et 10) -- Isaac Santos - Violoncelle (pistes 1,3,6 , 9 et 10) -- Paulo Bernardino - Clarinette (pistes 3,5 et 6) -- Arnaud António - Saxophone Alto (pistes 6 et 9) -- André Loureiro - Flûte (pistes 1 et 9) -- João Baião - Guitare acoustique (piste 1,2,3 , 6,8 et 9) -- Gonçalo Crespo - Guitare électrique (pistes 1,2,3,4,5,6,7,8 et 9) -- Bruno Lousada - Guitare électrique (piste 1,2,3,5,6,7 , et 9) -- Pedro Joaninho - Guitare électrique (piste 5) -- Vikram Shankar - Claviers (piste 2,3,9 et 10) -- Mario Yetatore - Claviers (piste 1,3,4,6,8,9) -- Bosco Aguilar - Claviers (piste 8) --

🌍 Visiter le site de Griot →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Valor

Par The Opium Cartel

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *