Prometheus

Par

(3.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif Rock Symphonique

Dévah Quartet nous vient du Canada, c’est un groupe que l’on pourrait qualifier de progressif et symphonique. Ils sont classiques, composé d’un quatuor à cordes (féminin) et Ils sont progressif en raison de leurs influences et de longs titres épiques. En effet leur dernier album ‘Prometheus’ affiche une épopée progressive de 33 minutes.

De nos jours il faut oser un titre (l’éponyme ‘Prometheus’) d’une pareille longueur, divisé en sept parties, comme au bon vieux temps des années 70, (ELP avec Tarkus, Jethro Tull avec A Passion Play, Part I & Part II et bien d’autres). L’originalité de cette composition haute en couleur présente toutes les caractéristiques de la pièce qui vous fera passer par des moments de pure félicité à une quasi fureur musicale, car tout concourt à faire de ce titre une complète réussite.

image

Une deuxième composition de plus de 15 minutes, consacrée à Jeanne d’Arc (‘Maid of Orléans’), est beaucoup moins inventive et donc moins attractive, le positif : j’y ai trouvé pas mal de points communs avec ce que proposait le groupe Renaissance. Beaucoup moins développée et ambitieuse, (‘Grain of Sand’) s’inscrit dans une approche plus commerciale, mais est loin d’être insipide, il y a aussi deux instrumentaux (‘Lateralus’, ‘The Power and the Glory’) qui donnent la priorité aux climats délicieusement symphoniques du groupe.

L’orientation classique et la sophistication du concept, séduiront ou lasseront selon l’humeur du moment, mais Dévah Quartet nous livre avec ‘Prometheus’ une belle dose d’authenticité incluant, du progressif, du classique, des morceaux chantés et des instrumentaux qui sont, et c’est difficile dans le genre, ni fades ni ampoulés.

Formation du groupe

Emily Hau : violon - Sharon Lee : violon - Liza McLellan : violoncelle - Moira Burke : violon - Mack Longpre : batterie - Sara Loera : chant - Rob Lundgren : chant

🌍 Visiter le site de Dévah Quartet →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Spectrum

Par Riccardo Romano Land

4.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.