The View Inside

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Ludovic Briand (guitare, chant), Julien Boursin (clavier) et Matt Rorh (production, texte anglais) publient sous leur nom propre – pas besoin de se chercher un nom plus ou moins ésotérique – un album-concept, le surprenant « The View Inside ». Résultat d’un travail de plusieurs années, réunissant une belle palette d’invités (Vinnie Colaiuta, Hadrien Féraud, Gregg Bissonette, entres autres), on y conte sur 11 titres les aventures du dénommé Walter, orphelin et doué d’une vision prophétique.

Première écoute, première impression : son excellent et bien charpenté, styles musicaux variés, beaucoup d’idées musicales … Les atmosphères oscillent entre le art rock (Ludovic Briand n’a pas été membre d’un tribute band de Toto pour rien), le pop/rock, ambiant rock, et même un peu de R&B/soul, le tout dans un patchwork globalement progressif.

Belle entame avec le titre « Blackthoughts » et son chant accompagné quasi uniquement au piano, qui se révèle finalement très différent du reste de l’album. Ce qui se vérifie dès le deuxième titre avec son intro à la clarinette façon Eddie Daniels, et son style global Toto. « Flashback » est dans la même veine, avec son refrain hyper entrainant. Les somptueux « Tie Breaker » et « Dream Seller » avec leur rythmique cuivres et leurs touches de R&B sont justes parfaits !

image

Moments acoustiques sur « Nobody Answer » avant le titre éponyme franchement gospel. Quant à au puissant « Keep In Touch », quelques incursions de rap ( !) et de trompette démontrent amplement l’éclectisme de l’album. « Paradox » se contente de poursuivre tranquillement le voyage musical. « Blackout » fait office d’intermezzo purement instrumental, mais en mode plutôt lent et contemplatif, avant une petite accélération terminale. Le titre final, « From The Ground » se trouve être le plus développé, sur fond de rythme latino… une belle synthèse de tout ce qu’on a entendu auparavant. Et on termine simplement sur le piano du premier titre, sur un dernier accord répété 8 fois et qui reste suspendu…

Et bien voilà une belle surprise ! Il y a tout pour plaire dans cet album : qualité musicale, variété des ambiances sonores et des styles musicaux, production exemplaire. « The View Inside » se révèle être Une sorte de vitrail ou les pièces de couleurs différentes s’assemblent pour former un tout dense et cohérent. Bref, à découvrir sans trop tarder !

Formation du groupe

Ludovic Briand (guitare, chant), Julien Boursin (clavier) et Matt Rorh (production, texte anglais)

🌍 Visiter le site de Briand Boursin Rohr →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

La Tierra

Par Bernard and Pörsti (The Samurai Of Prog)

4.7 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *