Les plus appréciés

Oberon – Aeon Chaser

ParGabriel 29 octobre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Oberon – Aeon Chaser

Oberon

 / Aeon Chaser


(3.75/5)
Label: Prophecy Musics   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Bard Oberon (Chant / Guitares), --- James F. (Guitares), --- Jan Petter Skretting (Guitares / Basse), --- Tory J. Raugstad (Batterie)

  • 1. Omega
  • 2. Walk in Twilight
  • 3. To Live to Die
  • 4. Black Aura
  • 5. The Secret Fire
  • 6. Worlds Apart
  • 7. Laniakea
  • 8. Surrender
  • 9. Lost Souls
  • 10. Brother of the Order
  • 11. Magus of the Dunes

Jolie découverte que ce « Aeon Chaser », du groupe norvégien Oberon, dont la musique  navigue entre un rock progressif à tendance symphonique et un rock plus classique. Explorant une large palette de styles, dans les onze titres présents sur l’album, c’est aujourd’hui le travail d’un ensemble de musiciens, que nous propose Bard Oberon, compositeur et multi-instrumentiste. « Aeon Chaser » est le quatrième album d’Oberon, Fondé en 1994, et une bonne occasion d’appréhender le monde sombre et chimérique du groupe.

Morceaux assez courts dans l’ensemble, mais bien envoyés, comme « Omega » qui ouvre le bal, premier aperçu du savoir faire de Bard et donne l’envie de poursuivre la découverte, car musicalement, ça tient bien la route on nage très près de Starcastle ou bien Styx période ‘Pièce of Eight’(1978). Développant malgré tout une forte personnalité, Oberon incorpore aux mélodies des passages acoustiques associés à des mélodies suaves et vaporeuses « To Live to Die » et « Brother of the Order » en sont les meilleurs exemples et versent même quelque fois dans une veine pop, mais aventureuse et sophistiquée. Autre pièce qui sort du lot « Lost Souls » , embarque l’auditeur dans un voyage qui rappelle le meilleur de Marillion, mélodie aux petits oignons et chant plantureux sont au rendez vous. « Worlds Apart » saura lui vous convaincre du talent de compositeur d’Oberon, un titre qui pourrait sans grande difficulté s’entendre et faire sa place sur les ondes radiophoniques.

Du progressif pur et dur il y en a aussi, « Walk in Twilight » ainsi que « The Secret Fire » et « Surrender » caressent dans le sens du poil et de belle manière la fibre sensible des aficionados du genre. Dans « Black Aura » , Bard dévoile un côté plus expérimental et aventureux de sa musique, mais garde toujours une conception avancée d’un prog qui apporte son lot de ritournelles aériennes.

« Aeon Chaser », garde tout le long de son écoute une intégrité sans faille et une belle couleur musicale, qui le range déjà parmi la plus belle réussite du groupe Norvégien !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Oberon
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (438 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.