Les plus appréciés

OH. (Olivia Hadjiioannou) – METALLIA

ParGabriel 17 septembre 20182 Comments
Accueil  /  Métal Progressif  /  OH. (Olivia Hadjiioannou) – METALLIA

OH. (Olivia Hadjiioannou)

 / METALLIA


(4.5/5)
Label: Autoproduction    
Genres:  Métal ProgressifNéo ProgressifRock Progressif

Formation:  Tous les instruments: Olivia Hadjiioannou

  • 1. Red Lion
  • 2. Bee
  • 3. Androgyny
  • 4. Resurrection
  • 5. Dragon's Kiss
  • 6. Triumph

Olivia Hadjiioannou, également connue sous le nom de OH publie « Métallia » . C’est en fait un EP qui regroupe six titres, composés, arrangés et mixés par Olivia, sur lesquels elle joue de tous les instruments. Dans la même veine que sa précédente production « Synemotion » (http://progcritique.com/2015/05/oh-synemotion/) « Métallia » affiche un caractère explosif de par la puissance contenue, Olivia dit elle-même de ses compositions « que ce n’est pas de la musique pour les âmes fragiles mais une tempête évanescente de musique instrumentale (la voix étant utilisée non pour les mots, mais comme un son) qui conviendra aux amateurs de musique forte, progressive et expérimentale » , tout un programme !

En effet la majeure partie de l’album est tournée vers un métal rock au tempo sévèrement burné, les mélodies se succèdent et font-mouche pratiquement à chaque coup. Cette puissance se ressent dès l’excellente entrée en matière que constitue « Red Lion » un superbe mélange entre métal et progressif et se confirme avec « Bee » doté d’une intro hispanique avant que ne s’abatte sur lui les foudres guitaristiques d’Olivia. Un morceau que l’on pourrait à la limite qualifier de progressif dans sa construction, « Androgyny » et ses chœurs évanescents, n’hésite pas à visiter ou revisiter le hard rock, le phrasé de la guitare est incisif, percutant, il en ressort une musique furieusement hybride. L’énergie libérée par « Resurrection » , loin d’un hymne formaté, repose sur une rythmique implacable qui s’autorise toutes les dérives, et réussit à créer un son propre et original, où les envolées lyriques croisent le fer avec les guitares et leurs riffs impitoyables.

Une approche symphonique pour « Dragon’s Kiss » , en vérité un melting-pot mélodique pour mieux brouiller les pistes, Olivia déambule au gré de ses inspirations et passe d’un rock nostalgique déjanté à un métal hurlant et fusionnel, le révélateur d’un savoir-faire étonnant. La dernière piste « Triumph » qui est une véritable tuerie, dégage une grande fraîcheur d’inspiration et démontre, s’il fallait le faire, la maîtrise impériale de la dame.

Imprégné d’une atmosphère pesante, d’une musique éclectique et électrique au tempo enlevé, ce « Métallia » constitue un très bel album où les amoureux de miss Olivia Hadjiioannou et les autres y trouveront leur compte !


Genres:
  Métal ProgressifNéo ProgressifRock Progressif
Visiter le site de OH. (Olivia Hadjiioannou)
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (429 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

2 Comments

Laisser un message

Your email address will not be published.