Les plus appréciés

Mother Bass – Mother Bass

ParGabriel 29 août 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Hard Rock  /  Mother Bass – Mother Bass

Mother Bass

 / Mother Bass


(3.5/5)
Label: Freya Records    
Genres:  Hard RockMétal ProgressifRock

Formation:  Roy Veltjen à la batterie, Daan Dekker au chant et a la guitare, Roel van Erp à la basse et Friso Woudstra guitariste et compositeur.

  • 1. Five Fifteen
  • 2. Silver Spoon
  • 3. Wolfman
  • 4. Grand Old Town
  • 5. Strangers Once
  • 6. Sceneries
  • 7. Roadside Epiphany
  • 8. The Mansion
  • 9. Fly
  • 10. Eventide

Mother Bass sort son premier album au nom éponyme, les dix titres présents sur cette galette, même s’ils ne sont pas d’une originalité à tomber par terre, possèdent pour la plupart une intensité d’une qualité rare. Le heavy parfois progressif de l’opus s’ouvre à des climats à la fois intimistes et démonstratifs, auxquels viennent s’ajouter une voix chaude et des émotions à fleur de peau. Leurs références Led Zeppelin, King Crimson, Black Sabbath, Soundgarden et Stone Temple PilotsMother Bass est composé de Roy Veltjen à la batterie, Daan Dekker au chant et à la guitare, Roel van Erp à la basse et Friso Woudstra guitariste et compositeur.  

Il est des CD qui vous charment à la première écoute et vous captivent ensuite pour des jours durant, « Mother Bass » est de ceux-là. Il suffit de se passer le premier titre qui ouvre l’album « Five Fifteen » pour ce dire, mais quelle composition ! Hyper bien ficelée, qui flirte avec un grunge moderne et sensible, sans fioriture mais percutante à souhait. Alors on devient impatient pour la suite et effectivement, les écoutes suivantes confirment les premières impressions, guitares saturées et chant survolté sont au programme de titres comme « Wolfman », « The Mansion » et « Fly » à l’agressivité pure mais maîtrisée. Le groupe sait aussi faire passer de l’émotion et de la sensualité, « Silver Spoon » , « Roadside Epiphany » et « Eventide » en sont les meilleurs exemples, compositions tantôt légères, tantôt lourdes, le chant surfant sur un mode écorché, mais ne sacrifiant en rien la qualité des mélodies. Courtes ballades douces et hallucinées « Grand Old Town » et « Strangers Once » s’acoquinent avec un blues rock généreux et sophistiqué.

Même si tout n’est pas parfait, les dix pistes de « Mother Bass » , affirment le talent de ce jeune groupe, une excellente surprise !


Genres:
  Hard RockMétal ProgressifRock
Visiter le site de Mother Bass
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (448 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.