Les plus appréciés

Xavier Boscher – Pentagramme

ParGabriel 7 décembre 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Xavier Boscher – Pentagramme

Xavier Boscher

 / Pentagramme


(3/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Composé, joué et réalisé par Xavier Boscher --- Choeurs “Les voyageurs du temps” : Nyounaï Sauneg --- Guitare solo “Les voyageurs du temps” : Benjamin Masson --- Guitare solo “Quinacridone” : Thomas Leroy

  • 1. Le corps des femmes
  • 2. Métronome céleste
  • 3. La lune rouge
  • 4. Pentagramme
  • 5. Volupté
  • 6. Géométrie intime
  • 7. Quinacridone
  • 8. Les voyageurs du temps
  • 9. Le sexe et les roses

Xavier Boscher, est un compositeur, guitariste, réalisateur, chanteur et parolier français, il oeuvre dans un registre pop-rock, rock-progressif et métal. Il a réalisé de nombreux albums depuis 1999 et a participé à plusieurs projets et notamment: Nebuleyes, Misanthrope, Continuum, Déborah Hofer, Mlle Julie, Mon ami Mío, Michael Resin, Benjamin Karmer etc…

Xavier Boscher nous invite à contempler et interpréter l’étoile à cinq branches, un Pentagramme, le symbole des cinq grands principes: Amour, Sagesse, Vérité, Justice et Vertu, mais aussi celui des quatre éléments primaires: Le feu, la terre, l’air, l’eau et la cinquième branche l’esprit. Le tableau musical est composé de huit titres chantés en français et d’un instrumental .

Dés la première écoute l’on découvre que Xavier, a su placer tous les ingrédients pour sortir un bon album de rock. Dans un style plutôt soft, les compos possèdent une belle inventivité et peuvent séduire le public propre au rock-progressif mais pas seulement, de nombreux morceaux étant moins alambiqués que d’autre, je pense a « Pentagramme« , « Volupté » et « Géométrie intime » qui tout en étant parfaitement bien agencés se rapprochent d’un pop-rock sophistiqué.

Pas question de riffs violents, Pentagramme aligne un rock feutré et chaloupé, comme celui du morceau « Métronome céleste » planant et limpide. « Les voyageurs du temps » à l’ambiance entre rock psychédélique et pop progressive alterne les passages tempérés et les poussées de fièvre, tandis que « Quinacridone » l’instrumental de l’album, aligne les poncifs d’un rock néo-progressif sans grande originalité.

Et même si l’album s’essouffle dans le final avec le titre « Le sexe et les roses » où la voix de Xavier a du mal à passer, on ne retiendra que les bons moments et les bonnes surprises d’un album qui navigue entre deux eaux mais reste toujours à flot.


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Xavier Boscher
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (329 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.