Les plus appréciés

Toujours un son Actuel !

ParGabriel 25 mai 2015Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Gaillion – Admit One

Gaillion

 / Admit One


(4/5)
Label: autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Don Gunn, batterie et percussions; Todd Howard, vocaux, basse et claviers; et James Vasquenza Jr., guitares et vocaux

  • 1. Prologue - Age Of Ignorance
  • 2. Victory Parade
  • 3. The Grand Facade
  • 4. Impact Eighty
  • 5. In Spectral Eye
  • 6. Stellar Dreams
  • 7. Red Sun Sets

Gaillion est un trio de rock progressif, formé au milieu des années 80 à Avon, Connecticut, avec  Don Gunn, batterie et percussions; Todd Howard, vocaux, basse et claviers; et James Vasquenza Jr., guitares et vocaux. Pour le 25ème anniversaire de l’album « Admit one » sortie en décembre 1989 sur le label Red Sun Record celui-ci à été remixé, remasterisé et réédité..

Le Groupe évolue à mi-chemin entre RUSH et MARILLION, IQ voir ELOY, alliant le hard-rock et le Rock progressif et parfois même le rock symphonique (le final Red sun sets), quelle fougue et énergie dégage ce groupe. Les paroles des chansons de « Admit one » évoquent une histoire captivante qui vous fera voyager à travers les pensées de l’être humain, les forces du bien et du mal, une approche de l’humanité vue sous tous les angles. Bonne entrée en matière avec le prologue « Age of ignorace » et un gros son prog « musclé » la basse ronflante de Todd Howard est très présente et son jeu est particulièrement efficace. « Victory Parade » avec en point d’orgue une mélodie et sont thème mémorisable et une seconde partie plus rythmée. Introduction majestueuse aux claviers pour « The Grand Facade » guitares vives et aériennes, batterie à l’unisson. « Impact Eigthy » le morceau le plus abordable qui va droit à l’essentiel, formaté FM, avec un solo de guitare fulgurant de James Vasquenza Jr. au milieu du morceau, mélodique et bluffant ! Nerveux et dynamique, une rythmique menée de main de maître par Don Gunn, voilà « In Spectral Eye » qui enchaîne sur une superbe mélodie. Pas en reste « Stellar Dream » poursuit sur le même registre avec des arrangements subtils et syncopés, un régal. « Red Sun Sets » clôt cet opus avec une intro progressive menée « tambour battant » le titre le plus rock symphonique de l’ensemble une réussite.

Malgré les 25 années qu’affichent cet album, celui-ci n’a pas pris une ride, les parties instrumentales des trois musiciens sont bourrées de technique et d’énergie, les sept morceaux sont superbes, de grands moments de rock progressif. Je recommande « Admit one » il reste surprenant !

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule GAILLION vient de publier un nouveau titre intitulé « Letters From The Skipper » qui nous met l’eau à la bouche, à quand le prochain album ?


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Gaillion
cette critique a été partagée 0 fois
 100
A propos de

 Gabriel

  (321 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.