Seaside Air

Par

(4 sur 5)
Categories
Rock Progressif

Trettioåriga Kriget s’est formé en 1970 à Saltsjöbaden, une station balnéaire au sud-est de Stockholm. Seaside Air a été enregistré l’an dernier à Stockholm et contient sept titres que l’on dit être « puissants, mélodiques et immédiatement accessibles sans perdre la profondeur et la complexité pour lesquels le groupe est si bien connu. »

Les morceaux sont composés pour la musique par Stefan Fredin et pour les textes par Olle Thörnvall. Une première dans la longue histoire de Trettioåriga Kriget, tout l’album est en Anglais, ce qui devrait garantir une diffusion internationale plus ample.

Seaside Air cela pourrait également signifier « une mélodie pour la mer » , pleine de lumière et de Couleurs, illustrée par le son très chaud qui imprègne ce nouvel album.

Trettioåriga Kriget a choisi de mixer le métal, rock progressif et le rock « alternatif » pour créer un paysage sonore  pas comme les autres.

Le premier morceau « The Photograph » s’ouvre avec de délicates modulations de flûte en introduction et de piano, puis fleurit tout à coup dans les riffs rock la mélodie, un mélange de Camel (pour la flûte), Muse pour les envolées lyriques, Porcupine tree pour la fine mise en musique et des airs de Moody Blues pour la qualité des vocaux.

« Seaside Air » propose une vague majestueuse de sons pour une transitions mi rock alternatif, mi art-rock de qualité, à la fois mélodieux et riche. « Forgotten Garden » débute sur une ligne de flûte où se pose la voix aérienne du chanteur pour ensuite prendre un envol plus sophistiqué, tout en maintenant l’équilibre de la composition entre interventions musicales (flûtes, guitares…) et mélodie popisante ondulante.

« Snow » piano classique, mellotron vintage, une composition très années 70 un son Crimsonien, une voix Gilmouriène, mélodie symphonique ambitieuse et réussie. « Billy » le son des divers instruments tournoient, diablement efficace pour un titre pop diaphane et lumineux, super bien troussé. « Dreaming of Vermeer » longue introduction en arpèges de guitare, contraste permanent entre les claviers limpides et évanescents et le chant.

Et pour terminer l’opus « Behold the Pilot » un rock mi classique, mi blues qui peine à trouver l’attention de l’auditeur, sauf vers la fin sauvé par des chœurs A cappella intervenant après un reste d’orgue mourant, dommage !

Par la richesse des compositions variées et mélodiques, Trettioåriga Kriget dégage un bilan plus que positif sur l’ensemble de Seaside Air. Cet album devrait permettre au groupe de faire connaître sa musique, trop confidentielle, au-delà des amateurs habituels ! A bon entendeur……………

The Photograph
image

Formation du groupe

Stefan Fredin : Basse --- Dag Lundquist : Batterie --- Christer Åkerberg : Guitares --- Olle Thörnvall : Textes, Harmonica --- Robert Zima : Guitares --- Mats Lindberg : Clavirs et Sax --- Johan Gullberg : Artwork master, Batterie

🌍 Visiter le site de Trettioåriga Kriget →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *