Guelf

Par

(4.5 sur 5) / Patchwork Music
Categories
Rock Progressif

Sloane Square Band est un groupe de rock progressif français basé à Avignon, « Guelf » est leur premier album studio. L’histoire commence dans les années 70. Claude SEGALIN, guitariste, chanteur et compositeur à l’origine de la formation du groupe, compose un opéra rock dont les titres furent interprétés à cette époque, plusieurs fois en concert. Le groupe se sépare en 1978. Quarante ans plus tard les retrouvailles de Claude et de l’ancien bassiste du groupe leur donnent l’envie de repartir à l’aventure. Claude décide alors de redonner vie au groupe avec de nouvelles compositions, de nouveaux musiciens et une motivation commune, faire du Prog Rock une arme de combat pour lutter contre le cancer. Je vous invite à découvrir en détail l’historique et l’engagement du SSB sur le site de leur association.

SSB affiche dans ses compositions une ambiance rétro assez attrayante. En fait, le groupe émule avec succès un rock progressif vintage, mais réussit également à y introduire une pointe de modernité qui s’apparente à ce que l’on peut trouver dans des formations telles que Porcupine Tree ou Caligula’s Horse.

image

Premier titre « Cry For Nothing », véritable fer de lance de l’album, un rock prog incisif joué avec un bel enthousiasme. Les parties instrumentales sont des plus efficaces et le chanteur Valerian CAETANO y fait un travail remarquable. Le titre éponyme ‘Guelf‘’ est de toute évidence le morceau le plus progressif de l’album. C’est en fait un medley de l’opéra rock du même nom composé dans les années 70. Une pièce bien architecturée affichant une subtilité rythmique des plus complexes avec de nombreux rebondissements, lyriquement les chœurs féminins et la partie chantée en français par Séverine se montrent des plus convaincants.

« Sevilla Girl » est plus léger et théâtral, plus calme, semblable à une ballade dans le style du ASIA de John Payne, avec une section médiane orchestrale, un solo de guitare inspiré et un remarquable travail des choristes, Séverine et Lio, qui font littéralement décoller la mélodie. C’est aussi dans ce titre que la voix de Valerian est la mieux mise en valeur.

« I Can’t Wait » a une ligne rock plus prononcée, on peut évoquer Supertramp par l’utilisation du piano lui donnant un aspect plus pop, mais en plus vitaminé. Avec sa mélodie entraînante et ses riffs lourds « We should know » plonge dans un néo-prog proche d’IQ. Vient ensuite une pièce plus facile d’accès, « Legend » dont l’essence de la mélodie s’inscrit dans un style prog de la fin des années 70, genre Barclay James Harvest, le chant exploite ici ses registres supérieurs, mais n’est ni tendu ni discordant. Une ambiance à la Deep purple envahit « Revisited Tme » puis la pression retombe pour la balade aux accents romantiques « Such a Such ». Les deux derniers titres, « High Hopes » et « We Were » sont peut-être plus AOR que prog, mais conservent cet excellent mélange de parties denses et légères.

En conclusion, l’ensemble de « Guelf », bien écrit, construit et interprété, reste à un niveau élevé tout au long des dix compositions. Je recommande fortement cet album qui délivre un lot de titres variés et séduisants !

Formation du groupe

Claude SEGALIN : guitare et chant - Lionel DESBLACHE : guitare - Eric LEBAILLY : batterie - Pascal BARON : basse et chant - Gilles HODE : claviers - Séverine CAPARROS - chœurs - Lio MARTINEZ - chœurs - Valériane CAETANO - chant

🌍 Visiter le site de SSB - (Sloane Square Band) →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.