B612

Par

(5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Riccardo Romano est un musicien multi-instrumentiste (claviers, guitares, mandoline, bouzouki, basse et chant), il participe en tant que clavier aux groupes RanestRane, The Steve Rothery Band et le David Foster Band. Il publie aujourd’hui « B612 » un projet, en tant qu’auteur-compositeur, sous le nom de Riccardo Romano Land, c’est un opéra rock inspiré par le livre ‘Le Petit Prince’ d’Antoine De Saint-Exupéry. Les chansons suivent le fil du roman de l’écrivain, les influences musicales et l’inspiration des treize titres vont de groupes comme Genesis, Marillion, IQ et parfois même Alan Parson. L’album comprend de nombreux invités, dont Steve ROTHERY aux guitares, et des chanteurs qui interprètent chacun un des personnages, Sonia BERTIN le renard, Steve HOGARTH le Serpent, Martin JAKUBSKI le Roi, Jennifer ROTHERY la Rose et bien sur Riccardo ROMANO l’Aviateur, le Petit Prince…

« B612 » est vraiment une belle réussite, au charme venimeux, plongeant d’emblée et de bout en bout l’auditeur dans l’ambiance magique, étrange et poétique de l’histoire voulu par Saint-Exupéry. L’œuvre proposé ici par Riccardo est dense, riche et mérite aussi bien par sa musique ambitieuse que par ses textes une écoute entière et il est difficile d’en extraite chaque partie pour en faire l’analyse, je ne ferais donc ressortir dans cette critique que les pièces qui ont un peu plus titillé mon attention et mon oreille.

Le disque débute par le narratif (en français) et minimaliste « Laughing Star, Pt. 1 » qui ébauche furtivement le motif musical qui sera développé plus longuement dans la partie deux. Le très marillionesque « B612 » , qui donne son nom au concept, débute de façon calme et serein, une guitare acoustique jouée avec doigté accueille la voix de Steve HOGARTH saisissante de clarté, l’ensemble est traversé par des climats changeants aux contours marqués, un très beau morceau. Tendre, vaporeux, « Invisible To The Eyes » se révèle intense et captivant, « Compass Rose » est un somptueux morceau aux ambiances celtiques (les cornemuses ?) du plus bel effet, le radieux « The Lamplighter » a un charme envoûtant. La belle mélodie de « The Snake » nous donne droit a une interprétation magistrale de la part de HOGARTH, suivi de « Dragonfly » qui démarre en douceur, dans un calme illusoire pour terminer dans une atmosphère plus enlevée qui vient bouleverser l’ambiance éthérée de celui-ci. « Laughing Star, Pt. 2 » vient prolonger le plaisir de la Pt. 1 et délivre un grand classique du progressif, aux changements de rythmes fréquents.

Aucune faute de goût pour « B612 » , Riccardo Romano distille un concept où tout coule de source,  un album où chaque morceau est en soi une réussite et un véritable régal !

Formation du groupe

Riccardo Romano: Clavier, harpe celtique, harmonium, guitares, basse acoustique, chant : l’Aviateur, le Petit Prince --- Andrea Bassato: violon --- Lorenzo Feliciati: basse --- Dave Foster: guitares --- Luca Grimieri: guitares --- Maurizio Meo: electrique & double basse --- Daniele Pomo: batterie --- Massimo Pomo: guitares --- Steve Rothery: guitares --- Sonia Bertin: voix Le Renard --- Steve Hogarth: chant le Serpent --- Martin Jakubski: chant le Roi --- Jennifer Rothery: chant la Rose

🌍 Visiter le site de Riccardo Romano Land →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Zopp

Par Zopp

4.7 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *