Ripples

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Papersand, un groupe de cinq jeunes musiciens venus de la République Tchèque : l’affiche m’a parue originale et accrocheuse ! La suite, c’est à dire l’écoute de leur premier album m’a convaincu d’en tirer quelques lignes. L’histoire du groupe remonte à 2012. Et puis 10 ans plus tard, le groupe se décide finalement de prendre ses meilleures chansons, les plus jouées en concert, et d’entrer en studio pour réaliser leur premier album studio, Ripples. On se prend vite au jeu d’une musique plaisante et lumineuse, mêlant art rock et pop sophistiquée, parfois funky ou jazz rock, avec des progressions harmoniques qu’on peut tout à fait estampiller de « progressives ». Ainsi que le revendique le groupe, je cite : Beaucoup des sons que nous utilisons sont un clin d’œil à l’époque des années 60 et des Beatles. Voilà, vous en savez autant que moi, sinon qu’il vous reste évidemment à découvrir les 11 morceaux de l’album.

« Waves » est raccord avec le titre de l’album (rides, ondulations), et la musique ondule joyeusement dans cette entame new wave. « Beach People », côté son c’est carrément Supertramp en vacances en Californie ! On se laisse ensuite bercer par le faux rythme de « Dreamcatching », façon Simon & Garfunkel. Le passage central à la guitare rythmique est parfait. Je ne connais rien au disco chinois, mais la piste éponyme fait plutôt penser à du smooth jazz enlevé.

image

Après quelques chansons assez pop-rock et un instrumental très west coast (« Flightseeing »), « Wanda » est irrésistible dans son rythme soutenu par la guitare rythmique et son amusant refrain. Voilà qui me ramène loin en arrière, aux grandes heures de Matt Bianco. Plus développé, « Ice Cream » fait la part belle à d’excellents arpèges à la guitare acoustique (rappelant quelque grand modèle des 70’), un solo de flûte et une conclusion jubilatoire. A travers cet excellent morceau on perçoit tout le potentiel du groupe. La dernière piste (hormis le court bonus), « Take My Wings » n’est pas très éloigné de ce que faisaient les Beatles certains jours !

image

Le combo tchèque nous fait passer un très agréable moment musical avec ce Ripples (*) plein de fraîcheur et de générosité. La musique se tient au carrefour de nombreuses influences et démontre tout le potentiel du groupe. Cette carte de visite est alléchante et on attend la suite avec impatience !

(*) https://papersand.bandcamp.com/album/ripples

Formation du groupe

Miroslav Vanc : guitare rythmique, flûte, chant - Vilém Žán : guitare basse, chœurs - Jakub Šmaus : claviers - Filip Majer : guitare solo, claviers - Josef Valeš : batterie

🌍 Visiter le site de Papersand →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *