On Detour To Shortcut

Par

3 sur 5 / Autoproduction
Categories
Fusion Rock Progressif

Un peu plus de 2 ans après la sortie de Snaphsot, la famille Ludwig, Rainer et Tim, reprend du service. L’avant-gardisme et la musique sans concessions est clairement de retour dans On Detour To Shortcut, avec une petite nouveauté : la moitié des huit morceaux font appel à des vocaux. « Spaceloop » et « Bomb Alert » se déroulent dans l’urgence d’un tempo rapide et des sons saturés. Un peu de douceur mélodique, toute relative, apparait dans « This Is My Wife », tandis que « Pollock » fait plutôt dans le jazz-rock / fusion. J’ai un peu plus de mal sur les passages bruyants et dérangeants de « Bound By Instructions ». « Pulp Stalking » avec ses vocaux qui sonnent comme un étrange blues rock, tandis que la piste-titre évoque quelque Zappa se promenant au 21ème siècle. C’est un désincarné et évanescent « Reboot » qui clôt cet album rempli d’une musique étonnante et volontiers déstabilisante. A découvrir sur Bandcamp !

🌍 Visiter le site de cHoclat FRoG →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous