Sur les Chemins

Par

(4 sur 5) / Musea
Categories
Rock Progressif

Créé en 2000 par le multi-instrumentiste Emmanuel Tissot, MOTIS est un groupe de rock aux influences multiples : Rock classique, folk, rock-progressif. « Sur les chemins » a été enregistré durant la tournée « Josquin Messonnier » le dernier opus studio du groupe, deux ans durant lesquels le groupe a fait tourner son spectacle dans les salles de concerts et les festivals à travers la France.

Ce live revisite ainsi une sélection de morceaux appartenant aux deux derniers albums de MOTIS, « Ripaille » (2011) et « Josquim Messonier » (2014), il démarre avec « Rêves » un instrumental plongeant dans les souvenirs lointains d’un progressif hexagonal efficace, puissant et mélodique, quelque part entre mes groupes préférés de l’époque Mona Lisa et Pulsar.

Changement d’ambiance pour « Naissance » qui lorgne du côté musical d’Ange et c’est tout une histoire qui se déroule dans ce titre où l’on peut s’imaginer batifolant avec le nouveau né tant désiré, c’est la vie, ce souffle d’espoir et de renouveau. Plus folk « Josquin Messonnier » nous conte sans ambages et avec toute l’éloquence de Emmanuel Tissot, la vie quotidienne simple et réaliste d’un enfant aventurier dans l’âme. Il faut dire que Motis, alias Emmanuel, dispose d’une voix claire, bien dans la tradition des groupes de rock-progressifs français, ample mais moins théâtrale qu’un Christian Decamps (Ange) qui peu parfois lasser par son emphase, elle peut vous emporter vers les grands horizons comme vous murmurer à l’oreille.

« Sur les chemins » , poursuit son petit bonhomme de c…..n (ouais facile !) et évoque « Le géant » , dont la mélodie aux envolées lyriques et symphoniques déclenche une belle jubilation communicative et puis, il y a cette chanson, « Ecrire et chanter » , qui elle, mélodique, limpide et légère, touche simplement du doigt un charme indéfinissable. Une musique plus aventureuse et moins calibrée pour « Ripaille » où se côtoient plusieurs styles musicaux allant du néo-progressif au jazz. Sautillant et dansant « L’ancien » où l’on se laisse embarquer par les mots et la musicalité, suivi par un morceau qui siérait parfaitement aux ménestrels contemporains, « Les gens du dehors » une petite pièce nostalgique et populaire qui à la faculté de nous transmettre des images par la force de son texte et son interprétation. La longue fresque instrumentale « L’envolée » clôt de manière énergique cet opus, un grand moment, autant pour la musicalité du titre que pour la prestation des musiciens.

« Sur les chemins » restitue, de la meilleure manière qui soit l’univers musical de Motis, à déguster sans modération……………….!

https://youtu.be/5mFPknb1sGM?list=PLCA0B5C5A53F18676

Formation du groupe

MOTIS (Emmanuel Tissot): chant, claviers, Bouzouki, Mellotron, Hammond Martial Baudoin: basse, Choeurs Tony Carvahlo: batterie, Choeurs

🌍 Visiter le site de MOTIS →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Void

Par Coma Rossi

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *