The Subjective Noise Particle

Par

(3.8 sur 5) / Zala Music
Categories
Blues Rock Folk Rock Jazz-Rock Rock Progressif

The Subjective Noise Particle, voilà un album qui est arrivé bien tard à notre rédaction par rapport à sa sortie en septembre 2019, mais à l’écoute on est tombé sous le charme et l’on ne pouvait pas passer à côté de vous le présenter. « Mark Halliwell » originaire d’Australie est en premier lieu un auteur compositeur interprète doublé d’un multi-instrumentiste assez incroyable avec une prédilection majeure pour la guitare.

Un opus qui démarre sur « Noise Particle Theme Song » un titre qui laisse présager la suite tant il y a de la diversité de styles dans cette compo. Ensuite vous passez sur « The Black And White Syndrome » et je savoure par avance ce que la plupart d’entre vous dirons, l’intro de guitare on dirait du…oh et puis non je ne le vous dévoile pas je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même. En tout cas je peux vous affirmer que c’est un bon rock bien musclé. Et puis d’un coup on passe sur un super blues avec « Two Rounds Ain’t Enough » les échanges guitares claviers sont juste parfaits et le pont à rallonge filant vers du jazz-rock est grandiose. Ce titre est juste magnifique. Prenez «Antithesis Of Reason» un jazz-rock avec une guitare me faisant penser à Lee Ritenour, teinté de blues sur la partie clavier, c’est propre, carré, et sacrément efficace. Vous voulez un style jazz fusion il suffit de demander « Sharpin’ The Flats (Snp Version) », « Acapulco Gold » ou « Apocalipes », l’ensemble de ces titres s’entrelacent avec d’autres courants musicaux comme du folk, du rock ou du progressif, chapeau bas pour ces nuances. « Duplicity In Observation » tranche par l’omniprésence de synthé et boite à rythme, le moment calme de l’album. Vient ensuite « Free Jam Jazzinski » comme le nom l’indique c’est free et même un jam en prise directe. Un Rock bien léché « Simulation Theory » avec une belle approche progressive fort à propos au milieu du titre, pour mieux repartir vers un rock endiablé. « Portrait Of A Narc » est dans la même veine. Prenez « Suspension Of Slight Relief » et vous partez dans une intro digne d’un Camel ou d’un Little River Band. C’est court mais ça permet d’entendre l’étendue et la qualité de l’artiste. « Pea Soup » reste dans la catégorie rock avec une intro qui sent bon les vieux synthés de ma jeunesse tel le fameux Roland U20.

Je vous laisse vous faire surprendre par « Flight Of The Common House Fly » dans un rock abordant les sonorités de Deep Purple et une guitare aérienne qui rajoute une sacré ambiance. La transition se fait sur « Ode To The Melancholic » qui casse l’ordre de passage des titres pour proposer une étude guitare. C’est posé et super beau, bravo Mark bien joué. Le style visant le métal c’est  « Cacophony Of Madness » un tempo rapide et tout ce beau monde suit à l’unisson et s’engouffre ensuite dans un passage psychédélique pour casser les codes, savoureux. L’album se clôt sur un rock progressif de bonne facture «Roll The Credits».

Pour terminer ce tour d’horizon je dirais que la particularité essentielle de l’album c’est que l’artiste ne se cantonne pas dans un registre ou un style mais bien au contraire, il aborde sans complexe différentes nuances musicales et même souvent au sein même des compositions. Apres tout là où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir…Au final un album éclectique qui m’a le plus qu’agréablement surpris !

Formation du groupe

Mark Halliwell - chant, guitares acoustiques et électriques, basse, batterie, percussions, sitar, synthétiseur - Les musiciens invités ; Heidi Gass - chœurs, piano, synthétiseur - Darren Ely - guitare électrique - Gavin Franklin - piano, clavecin - Ronald Philp - batterie, percussions - Boyd Advincula - basse et chœurs - Barry Galbraith - batterie et percussions - Jason Gilmour - batterie et percussions - Tony Peel - basse - Richard Tankard - orgue hammond, synthétiseur - Lyn Eales - choeurs - Cheryl Philp - conga et percussions

🌍 Visiter le site de Mark Halliwell →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *