Supernatural Foe Rebirth

Par

(4 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

le multi-instrumentiste allemand Oliver Rüsing publiait en 1998, son premier album sous le nom de KariBow. Il nous propose aujourd’hui la réédition de celui-ci « Supernatural Foe Rebirth » . L’ensemble des titres ont bénéficié d’un réenregistrement mais en gardant l’esprit originel de ceux-ci, sur les dix pistes, une seule d’entre elle est nouvelle, « The Black Jam » .

A l’écoute de l’opus force est de constater que le KariBow actuel, celui de « MOnuMENTO » (2018), est assez loin musicalement de ce « Supernatural Foe Rebirth » , néanmoins l’on y retrouve en tendant attentivement l’oreille les prémices de ce qu’est le groupe aujourd’hui. Il n’empêche qu’Oliver a donné un sacré coup de jeune à l’ensemble et son ‘revamping’ est tout simplement parfait.

L’album oscille dans un style plus abrupt que sur les dernières productions du groupe, si l’on analyse les titres : « S.F.R. » nous propose une collection de morceaux pour la majorité d’entre eux bien énergiques, en commençant par « Run » aux riffs impressionnants et « Is That You? » à la mélodie finement ciselée, qui naviguent dans un genre flirtant avec le hard-rock, pour finir plus calmement dans un format AOR bien calibré. Le rock progressif n’est pas en reste non plus avec « Burning Books » le titre le plus long (10 :55 minutes) qui exprime tout du long une fougue bien maîtrisée, et imprime immanquablement la future marque de fabrique de l’artiste allemand.

A mettre à l’actif de ce premier KariBow et qui se confirmera par la suite, c’est la capacité de celui-ci à trousser des mélodies toujours aussi efficaces comme les deux perles que sont « Take Me » et « Cynical » qui s’insinueront sans coup férir dans votre cerveau.

Une découverte où redécouverte sur les origines musicales de KariBow, que je conseille vivement !

* L’album de 1998 avait pour titre ‘Supernatural Foe Vocalized’ qui retravaillé, réarrangé devient en 2019  « Supernatural Foe rebirth ».

Formation du groupe

Oliver Rüsing - Chant, Guitare, Claviers, Basse, Batterie --- Philipp Dauenhauer - Guitare, Chœurs --- Felix Jäger - Basse --- Guido Seifert - Claviers --- Gerald Nahrgang - Batterie

🌍 Visiter le site de Karibow →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *