Fate Outsmarts Desire

Par

(4.5 sur 5) / Autoproduction
Categories
Rock Progressif

Sorti en mars 2017, le premier album de ce nouveau groupe londonien, mérite amplement qu’on s’y intéresse, d’autant que leur deuxième album est déjà sorti. L’énigmatique nom du groupe est tiré d’une de ces nombreuses constantes mathématiques passablement inutiles dans la vie de tous les jours, mais dont l’évocation peut vous faire briller en société à peu de frais. Ladite constante (de Kaprekar) vaut 6174, ce que rappelle la pochette de leur single « Call It A Memory » également sorti en 2017.

Côté musique l’orchestration est riche : vocaux féminins et masculins, flûte, saxophone, et autres mandolines, … au service d’une musique qui sonne vraiment « british» et puissamment symphonique, n’hésitant pas de nombreuses incursions dans le folk. On pense forcément à Genesis et à Jethro Tull.

Le court « Hors d’œuvre » est un bon résumé de ce qui vous attend pour la suite. Flûte et sax sont déjà bien présents. « Bluebird », nettement plus développé (près de 18 mn), raconte l’histoire d’un dénommé John Godfrey Parry-Thomas, ingénieur et pilote de course de son état. Au-delà du caractère narratif de ce long morceau, de nombreuses sections s’enchaînent et l’intérêt musical est toujours présent. Mêlant voix féminine et masculine, «Pearl Of The Lake » offre une belle ballade, rien d’irrésistible mais très agréable, me rappelant certains morceaux de Barclay James Harvest.

« Hallsands », avec sa première partie typiquement « Prog Folk », nous délivre en son milieu un grand clin d’œil à Genesis -« Supper’s Ready » (profitez-en pour le réécouter !). « Four-Faced Liar » est un très joli morceau où l’on entend la guitare acoustique et quelques passages de voix radiophoniques. Le très long « Houdini » clôt ce magnifique album qui fait la part belle à la flûte et à la voix féminine.

Les compositions signées du duo Nick Jefferson et Al Nicholson, portées par d’excellents musiciens (dont David Jackson, le sax / flûtiste attitré de VDGG et Phil Gould, batteur de Level 42) nous offrent un grand moment de progressif anglais ! Du très haut niveau !

Formation du groupe

Bill Jefferson: chant - Dorie Jackson: chant et chœurs - Nick Jefferson: basse, basse fretless, guitare électrique et claviers - Al Nicholson: guitare acoustique, guitare classique, guitare électrique, mandoline et claviers - Mike Westergaard: claviers, piano et chœurs - David Jackson: saxophones, flûtes, sifflets et cloche - Phil Gould: batterie, percussions - Paul Gunn: voix.

🌍 Visiter le site de KAPREKAR'S CONSTANT →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Islands

Par The Flower Kings

4.5 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *