Vers la lumière

Par

(4.5 sur 5) / Production: ℗ 2019 Les Amis d'Apairys
Categories
Rock Progressif

« L’histoire d’Apairys commence en 2014 avec la rencontre entre Silvain et Benoit, deux musiciens partageant une même passion pour le rock progressif. Il sont rejoint par le chanteur Christophe en 2018 »

Avec des racines ancrées dans les années 70/80, ‘Vers la lumière’ s’ouvre sur ‘Rituel’ qui représente à lui seul l’environnement musical d’Apairys. Fort d’un texte solide, celui-ci se construit musicalement comme un classique du prog avec des interventions inspirées, des passages enlevés et d’autres plus sereins, le tout soutenu par les inflexions poignantes du chant de Christophe. Une belle entrée en matière, qui malgré un agencement traditionnel propose ici un son résolument moderne.

Chargée d’émotions et plutôt théâtral ‘La machine’ est une pièce rock, avec un coté progressif mélodramatique (surtout par le texte) puissant où s’intègre parfois quelques brides de mélodies que j’interpréterais comme orientales. Le titre et ses 9 :29 minutes ne s’essouffle jamais et se déroule comme une vague impétueuse émaillée de riffs nerveux et mélodiques.

S’il ne fallait retenir qu’un seul morceau de cet opus, le titre éponyme justifie à lui seul l’acquisition de celui-ci. L’instrumental ‘Vers la lumière’ nous plonge dans des ambiances luxuriantes avec un nombre important de thèmes musicaux superposés. Après une élégante introduction quasiment acoustique, la rythmique très en avant prend le pas avec une guitare bien souvent au bord du délire, puis on plonge dans une ambiance plus symphonique où les synthés aux sonorités vintage se font la part belle. Difficile de décrire cette plage tant la substance musicale est riche et variée. Il aborde une structure très rock, ‘Sur le bitume’ et s’inscrit dans un prog français typique, les riffs sont plombés et assurés, Apairys produit un gros son avec ce qu’il faut de basse ronflante et breaks énergiques. Pièce épique s’il en est, ‘Recueil’ du haut de ses 16 :38 minutes envoie très fort avec un mélange musical détonant qui aborde et retranscrit au mieux tel un véritable patchwork l’ensemble des styles afférents au rock progressif. Une pincée de Dream Theater un soupçon d’Ange, le tour est joué et ça sonne fichtrement bien.

Apairys est vraiment la bonne surprise de ce début d’année, même s’il ne révolutionne en rien le genre, il nous en fait une relecture enthousiasmante et apporte sa pierre à l’édifice du prog français !

Formation du groupe

Chant: Christophe Bellières - Guitares & Basse: Benoît Campedel - Batterie & Claviers: Silvain Goillot - Auteur: Silvain Goillot - Compositeurs: Benoît Campedel & Silvain Goillot - Mixage et mastering: Silvain Goillot (Studio SygmaProd) - Création graphique du produit Rouge : Jérémy Bellières - Infographie: Christophe Bellières

🌍 Visiter le site de Apairys →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *