Les plus appréciés

3RDegree – ONE & ZEROS VOL 0

ParGabriel 24 août 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Crossover Prog  /  3RDegree – ONE & ZEROS VOL 0

3RDegree

 / ONE & ZEROS VOL 0


(5/5)
Genres:  Crossover ProgNéo ProgressifRock Progressif

Formation:  Eric Pseja : Chant / Guitares --- George Dobbs : Chant / Claviers --- Pat Kliesch : Chant / Guitares --- Robert James Pashman : Chant / Guitares / Basse / Claviers --- Bryan Zeigler : Chant / Guitares --- Rob Durham - Batterie

  • 1. Re1nstall_0verture
  • 2. Connecting
  • 3. Olympia
  • 4. The Future Doesn't Need You
  • 5. Unintended Consequence
  • 6. Perfect Babies
  • 7. Logical Conclusion
  • 8. Click Away!
  • 9. Ones & Zero

C’est un compte à rebours que nous propose 3RDegree avec la publication récente de « Ones & Zeros (Vol 0) » qui est en fait la suite de l’album « Ones & Zeros (Vol 1)» paru lui en 2015. Un concept album abordant les technologies modernes associées au monde du numérique et leur conséquences sur notre vie de tous les jours. Le premier volume que je viens de réécouter avait en son temps placé musicalement la barre haute, quand est il aujourd’hui avec ce ‘Vol 0’.

Pas de changement dans le cap musical, des compositions toujours bien agencées, faisant la par belles aux mélodies fines et agréables à écouter. On ressent dans la manière de composer du groupe une affiliation avec certaines formations des années 70, comme Génésis ou bien Greenslade. Mais loin d’être rétrograde la musique de 3RDegree reste bien de son temps et se place souvent dans des ambiances que ne renieraient pas Steven Wilson ou encore plus accrocheuses et directes dans l’approche à la manière des Radar Brothers. 

3RDegree est quand même un groupe à part, singulier et unique dans son appréhension musicale. Après nous avoir livré un « Ones & Zeros (Vol 1)» magnifique, le combo américain offre ici neuf titres d’un album tout bonnement monumental ! Toujours dans la même optique de ce qu’il sait faire de mieux, il ouvre cet opus avec un instrumental à la richesse musicale confondante « Re1nstall_0verture » où se suivent breaks multiples et puissance raffinée. Ici pas de progressif tarabiscoté le combo propose des mélodies certes complexes, mais loin des poncifs du genre, mais peu importe il suffit simplement que la musique soit bonne et ceci quelque soit les étiquettes. Les titres s’enchaînent avec comme seul but de satisfaire l’auditeur et là 3RDegree sait y faire ; « Connecting » et « Olympia » se dégustent comme des sucreries, c’est comme ci Grandaddy avait saupoudré ses compos d’un peu de prog. Une touche de tristesse pour « The Future Doesn’t Need You » ; plus brut mais aussi plus dépouillé « Unintended Consequence » affiche un travail impressionnant sur les harmonies vocales et les chœurs. Colorations pop et approche plus facile pour la ballade « Perfect Babies » ; croisement surprenant entre E.L.O. et Alan Parson « Logical Conclusion » déroule sa superbe mélodie tantôt calme tantôt énergique. « Click Away » . Le morceau le plus long de l’album (15 :28 minutes) développe en volutes sa superbe trame musicale et enclenche la vitesse supérieure avec ses riffs sophistiqué et sa composition hyper travaillée, vraiment du bel ouvrage, dans l’esprit et la veine progressive de ‘Terrapin Station’ du Grateful Dead. Dans le sillage des précédentes pistes « Ones & Zeros » , est toujours aussi prenant et touchant alliant mélodie ciselée et refrain imparable.

Jamais 3RDegree ne donne dans la facilité, pas de morceau faible ou de remplissage, « Ones & Zeros (Vol 0) » c’est vraiment la sensation d’un travail bien fait et de qualité ! 


Genres:
  Crossover ProgNéo ProgressifRock Progressif
Visiter le site de 3RDegree
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (429 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.