The Congregation

Par

(3.5 sur 5) / InsideOutMusic
Categories
Métal Progressif Rock Progressif

Le Quintet de métal progressif  Norvégien LEPROUS est de retour avec leur cinquième album, « The Congrégation« . Les deux derniers albums sont une référence pour le Rock progressif / Métal Progressif de ​​ces dernières années.

Le groupe avec ce nouvel album  développe par rapport à ses précédentes sorties , des titres à l’approche mélodique plus évidente. Cette nouvelle direction permet à LEPROUS d’affirmer des talents de compositeusr jusqu’ alors plus en retrait, pour transformer leur musique en un métal progressif mélodique proche par certains aspects à un MUSE dopé aux amphétamines.

« The Price » et « Third Law » sont les titres les plus accrocheurs mélangeant métal et rock progressif. « Rewind », « The Flood » des morceaux bien construits, beaucoup plus ambitieux qui bénéficient de développement complexes, donnent leur pleine puissance après plusieurs écoutes.

Plus classique « Triumphant » et « Within My Fence » dans le style originel de LEPROUS, constructions musicales plus proches d’un métal progressif, alternant des rythmes très différents. « Red » et « Slave » à écouter de toute urgence, des morceaux riches qui vous scotchent à votre fauteuil, la voix du chanteur juste et magnifique, des harmonies vocales et une interprétation magistrale. « Moon » envoie fort avec des tonalités proches de l’électro avec une  mélodie et un refrain imparable, le meilleur morceau de l’album à mon sens de par son originalité.

« Down » et  « Lower » plus calme mais pas mal d’originalité,  globalement des titres progressifs, qui permettent à LEPROUS de développer toutes ses compétences musicales.

The Congrégation surement le plus abordable et le meilleur album du groupe.

Formation du groupe

Einar Solberg - synth/vocals Tor Oddmund Suhrke - guitar Øystein Landsverk - guitar Baard Kolstad - drums

🌍 Visiter le site de Leprous →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Ad Astra

Par The Resonance Project

4.8 sur 5

Bilo IV

Par David Maxim Micic

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *