Curved Space & Infinity

Par

(3 sur 5) / Cherry Red Records
Categories
Rock Progressif

Après le catastrophique premier volume « Tapestry Of Propositions/Rarities Series Volume 1 » s’articulant autour d’une improvisation du titre « Propositions » décliné en 15 versions en public, avec plus ou moins de réussite, voici le second volume en deux C.D. distincts, présentés dans un même packaging Curved Air « Rarities Series Volume 2/Curved Space & Infinity.

Deux albums instrumentaux qui dés la première écoute estompent la mauvaise impression laissée par le premier volume, toujours de la musique d’improvisation instrumentale pour « Space Curved« , qui dispose désormais de deux titres bonus inédits, et « Infinity« , qui propose quant à lui 6 nouveaux enregistrements studio.

« Space Curved » le premier CD de 9 titres démarre avec le morceau « Towards Tomorrow » , qui propulse un souffle positif et communicatif, donne le ton et la direction musicale que Curved Air appliquera à l’ensemble des compositions. Les titres vont développer tour à tour un style proche d’un space-rock avant d’être simplement du rock progressif ou parfois même du techno, comme sur l’excellent « Rose » qui clôt l’album. Pourtant, point de révolution, même si l’on retrouve avec plaisir une belle fluidité mélodique, une relative simplicité dans l’architecture de quelques pistes, un certain plaisir de jouer ensemble, le tout devra se déguster malgré tout avec parcimonie, engloutir les neuf improvisations d’un seul tenant pouvant vite se montrer rébarbatif.

Son feutré et précieux, en introduction du deuxième CD « Infinity » , avec « Elevation«  proche d’un jazz-rock léger et aérien, une musique qui devient contagieuse puisque « Labyrinth » emprunte les mêmes préceptes d’un rock de grande classe qui marie avec intelligence une complexité technique et une recherche mélodique de tous les instants. Les titre se suivent en moins démonstratifs et tout en retenue pour « Expansion »  , alambiqué et imposant pour « Aphélion » , dans la lignée de la musique de soft machine pour « Megalith » , esprits rêveurs et cœurs légers pour « Celestial dance »  .

Bref, une écoute mitigée avec un premier CD intéressant mais pas indispensable, par contre un deuxième volume attrayant proposant une musique qui s’intensifie au fil des écoutes. A vous de voir !

image
Harp Riff

Formation du groupe

• Francis Monkman (guitare) --- • Florian Pilkington-Miksa (batterie) --- • Rob Martin (basse) --- • Mike Gore (Guitare) --- • Kirby Gregory (guitare) --- • Robert Norton (Claviers) ---

🌍 Visiter le site de Curved Air →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Zopp

Par Zopp

4.7 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *