4:45 AM

Par

(4.25 sur 5) / Presagio Records
Categories
Rock Progressif

Je viens de recevoir « 4:45AM » le troisième album studio publié en 2013 de AisleS, un combo Chilien originaire de Santiago. La musique des groupes comme Marillion, Genesis, Pink Floyd et Yes les ont fortement influencés.

Le concept de « 4:45AM » évoque la période entre chien et loup, « quand l’homme ne peut distinguer le chien du loup », une pause entre le jour et le nuit. Une heure où les êtres peuvent soit totalement s’abandonner soit explorer le contraste entre l’obscurité et la lumière.

Malgré l’ensemble hétéroclite des dix titres, je suis agréablement surpris par l’ambiance générale dégagée par « 4:45AM« . Il s’agit en effet d’une véritable mine d’or, même si pour un amateur de rock progressif, il reste peu de références au prog pur et dur, nous retrouvons ici malgré tout, des morceaux extrêmement bien développés.

Tous les titres sont d’un bon niveau, il n’y en a pas un seul à jeter ou faisant office de remplissage. Le morceau éponyme « 4:45 » démarre l’opus, énergique et compact, des harmonies et dissonances nouvelles pour « Gallarda Yarura » une introduction parlée qui se mue en un original instrumental – titre Camélien aux références latines.

Constanza Maulén vient chanter en duo avec Sebastián Vergara le chanteur de AisleS, sur « Shallow and Daft » qui sonne vraiment années 70/80 un titre désuet mais intéressant par les émotions dégagées et le final radiophonique inattendu. Un rythme plus lent pour la ballade « Back my Strength »  superbe de finesse et d’émotion, une maîtrise parfaite de la mélodie, une guitare solo puissante et élégante vient souligné la fluidité de la composition. Parenthèse vaporeuse pour « Sacrifice » guitares acoustiques et chants aériens. 

« The Ship« ,  intermède d’une minute, vagues, oiseaux, bruits de cales de navires, introduction à « Intermission » long morceau de rock synthétique comme on pouvait en entendre dans les années 70, avec les groupes Ash Ra Tempel ou Peter Baumann.

Les AisleS ont travaillé avec un quintette à cordes pour développer l’envergure symphonique de certaines compositions et notamment pour le titre « Hero » un instrumental sombre et langoureux, le titre le plus ambitieux et le plus réussi du concept. Puis « Melancholia »  une formidable balade planante et tranquille, émouvante par son amplitude.

Une sacré intensité émotionnelle se dégage de  « 4:45AM » un disque qui tient la route de bout en bout avec des compositions au dessus du lot, nous offrant un plaisir d’écoute non feint.

Formation du groupe

Sebastián Vergara (Vocals), Rodrigo Sepúlveda (Guitars), Germán Vergara (Guitars), Juan Pablo Gaete (Keyboards), Daniel Baird-Kerr (Bass), Felipe Candia (Drums)

🌍 Visiter le site de AisleS →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous

Valor

Par The Opium Cartel

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *