Les plus appréciés

Ifsounds – An Gorta Mór

ParGabriel 8 octobre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Néo Progressif  /  Ifsounds – An Gorta Mór

Ifsounds

 / An Gorta Mór


(4/5)
Label: Melodic Revolution records   
Genres:  Néo ProgressifRock Progressif

Formation:  Runal: chant --- Fabio De Libertis: Basse --- Dario Lastella: guitares, claviers et chœurs --- Lino Mesina: Batterie, percussions et chœurs --- Claudio Lapenna: Claviers et chœurs --- Avec : Lino Giugliano : claviers et synthés (4,5-IV, 5-V) --- Matteo Colombo : violon (5-I, 5-VI) --- Vincenzo Cervelli : voix principale (5-VI), choeur (5-IX) --- Alessandra Santovito : voix principale (5-VII) --- Francesco Forgione : bhodrán (5-VI) --- Marco Grossi : chœur (5-IX)

  • 1. Mediterranean Floor
  • 2. Techno Guru
  • 3. Violet
  • 4. Reptilarium
  • 5. An Gorta Mór

Trois ans après ‘Reset’, le nouvel album « An Gorta Mòr » , du groupe de rock italien Ifsounds, vient de paraître sur Melodic Revolution Records. C’est un concept-album qui raconte la tragédie de la famine irlandaise (‘An Gorta Mór’ en gaélique) et l’exode massif des Irlandais vers l’Amérique (1845-​1850).

Ifsounds avec ce nouvel opus vise en plein cœur un auditoire progressif éclairé, tout en s’accordant la possibilité de recruter de nouveaux amateurs du genre moins orientés vers les structures musicales tarabiscotées. Nous trouvons donc au programme de « An Gorta Mòr » cinq titres dont une suite, qui donne son nom à l’opus, de plus de 22 minutes divisée en neuf parties. Comme le laisse supposer la durée totale de l’album, un peu moins de quarante minutes, les quatre titres précédents le morceau fleuve sont relativement courts.

Le choix délibéré de Ifsounds est de présenter des pistes parfaitement agencées, mélodiques et techniquement irréprochables, même si le groupe donne parfois l’impression de naviguer entre deux eaux, celles du rock classique et du progressif, l’imagination est toujours au rendez vous. Sans créer de véritables surprises, Ifsounds n’hésite pas à puiser son inspiration chez un bon nombre de groupes progressifs et en l’espace de moins d’une heure l’on retrouve au détour de chaque pièces l’univers de Procol Harum dans « Reptilarium » ou bien de Caravan pour « Violet » . Le groupe ne craint pas non plus de faire référence à un blues très dépouillé dont « Techno Guru » est le meilleur exemple. Pour finir un véritable souci d’accessibilité enveloppe le titre phare qu’est « An Gorta Mòr » , étirant ses longues frasques musicales aux confins du folk, en passant par des moments purement lyriques se rapprochant de l’opéra et reste quant à lui le morceau le plus personnel et progressif de l’album.

Un album de belle facture qui célèbre le mélange des genres avec une ferveur communicative qui est propre à Ifsounds !


Genres:
  Néo ProgressifRock Progressif
Visiter le site de Ifsounds
cette critique a été partagée 0 fois
 800
A propos de

 Gabriel

  (448 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.