Waltz of the Weekend

Par

3 sur 5 / Fruits de Mer Records
Categories
Rock Progressif Rock Psychédélique

Après une longue interruption, Soft Hearted Scientists revient sur le devant de la scène avec son album le plus ambitieux à ce jour, rempli d’une musique psych-pop et de voyages sonores plus longs tels que « Sea Anemone Song » et « Lost Mariners » qui s’inscrivent dans une tendance progressive. Plus de 75 minutes de musique pour douze titres où chacun trouvera la composition idéale en adéquation avec son humeur du moment. Décrire les pistes individuellement serait trop long tant il se passe de choses dans cet album, ci-dessous juste l’évocation de quelques titres que je vous invite à découvrir en priorité. L’album démarre avec le magnifique « What Grows Inside the Garden? » qui donne la couleur musicale de l’album, un rock psychédélique qui fleure bon les années 70/80, un mélange mélodieux des plus accessibles qui pour les plus anciens d’entre nous rappellera le groupe Klaatu. Dans un style atmosphérique et moelleux nous trouvons l’éponyme « Waltz of the Weekend », longue épopée de plus de 6 minutes, où les paysages fluides déroulent leurs ambiances vaporeuses. Pour les amateurs de pièces plus ambitieuses nous avons « The Things We Make » remarquable par son rythme nonchalant et la beauté implacable des harmonies vocales. Le très mélodique et entrainant « Creepers and Vines » est une autre des compositions alternant passages intimistes et refrain accrocheur. Tout n’est pas parfait dans ‘Waltz of the Weekend’ mais, quels que soient les défauts, ils sont mineurs et peu nombreux (parfois quelques longueurs), Soft Hearted Scientists utilise une formule éprouvée, mixant avec aisance simplicité mélodique et raffinement distingué.

🌍 Visiter le site de Soft Hearted Scientists →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous