Neige en décembre

Par

3 sur 5 / Musea Records
Categories
Rock Progressif Rock Symphonique

Une fois n’est pas coutume, vous n’entendrez pas ici la voix théâtrale d’Eric Tillerot. Cet album au titre « météorologique » est une longue suite instrumentale scindée en 2 parties. Le côté terroir que l’on retrouve dans une bonne partie de la production de Magnesis a ici un côté rassurant et un peu mélancolique. Les influences évidentes, parfois en forme de clin d’œil, vont de Mike Oldfield, Steve Hackett, Pendragon, Pink Floyd et d’autres encore, au folklore français, dans un mélange symphonique somptueux et sans cesse renouvelé. A une première partie assez bucolique et souvent rêveuse succède la deuxième partie, plus contrastée. Le passage en mode jazz-rock / funk vers la 7ème minute est superbe, d’autant plus que des accords floydiens viennent en rajouter. Et puis une petite surprise, l’apparition d’un court développement sur le thème un peu naïf de Vive le vent / Jingle Bells, qui nous la fait ambiance de Noël, avec de la neige donc. La fin, très poétique et apaisée, vient clore ce beau moment musical.

Neige en décembre (*), c’était courant dans ma jeunesse, plus aléatoire aujourd’hui. Cet album est là aussi pour nous rappeler cette évidente nécessité de garder les choses à la bonne place et au bon timing (et les vaches dont on entend les cloches dans l’album seront bien gardées !)

(*) A découvrir sur Youtube :

🌍 Visiter le site de Magnesis →

Partager cette critique

👇 Recommandé pour vous