Les plus appréciés

GORAN KAJFES SUBTROPIC ARKESTRA – THE REASON WHY VOL. 3

ParGabriel 14 août 2019Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Crossover Prog  /  GORAN KAJFES SUBTROPIC ARKESTRA – THE REASON WHY VOL. 3

GORAN KAJFES SUBTROPIC ARKESTRA

 / THE REASON WHY VOL. 3


(4.5/5)
Label: CRISTAL RECORDS    
Genres:  Crossover ProgJazz RockRock ProgressifRock psychédélique

Formation:  Goran Kajfes : trompette, Crumar Evi, guitare électrique, percussions--- Jonas Kullhammar : saxophone ténor, flute--- Per « Ruskträsk » Johansson : saxophone baryton clarinette, flute--- Per « Texas » Johansson : saxophone ténor--- Reine Fiske : guitare électrique, mellotron--- Robert Östlund : guitare électrique--- Jesper Nordenström : claviers--- Johan Berthling : basse--- Johan Holmegard : batterie, percussions--- Juan Romero : berimbau (titre 5)

  • 1. Ibakish Tarekigne
  • 2. Trance Dance
  • 3. Le Monde Avait 5 Ans
  • 4. I’m On My Way/Patch Of Blue
  • 5. Ne Rien Voir, Dire, Entendre
  • 6. You Can Count On Me
  • 7. Sandy

Je vous propose aujourd’hui de découvrir The Reason Why vol.3 (2017) du GORAN KAJFES SUBTROPIC ARKESTRA. GORAN KAJFES le compositeur, arrangeur, chef d’orchestre et musicien suédois, initiateur du projet, a collaboré avec divers artistes de la scène internationale comme, José Gonzáles, Eagle-Eye Cherry ou Lester Bowie. The Reason Why et le troisième volume de la trilogie initiée en 2013 et les compositions éclectiques réinterprétées par le trompettiste s’inspirent d’une multitude de références en donnant lieu à un brassage sonore des plus bigarré.

GORAN KAJFES instille sa musique des débordements mélodiques d’une période proche de ceux du jazz-rock initiés dans les années 70, avec notamment des références appuyées vers des groupes tels que Return To Forever, Mahavishnu Ochestra ou bien Weather Report. Mais là où nos amis de GORAN KAJFES SUBTROPIC ARKESTRA surprennent, c’est dans le choix de certains arrangements aventureux ou interventions proches du Free-jazz.

Le premier morceau « Ibakish Tarekigne » (Hallu Mergia and The Wallas) s’ouvre à des paysages sonores exaltants, étonnant mais radicalement efficace, avec une belle recherche dynamique pour aboutir à un mixage de lignes formelles et de passages réservés à l’improvisation permettant une belle interaction entre les membres de la formation. « Trance Dance » (Christer Bothén, Bolon Bata) apporte une belle contribution au mélange qui associe les rythmes africains au jazz, une version qui s’écarte légèrement de l’original mais qui lui insuffle une nouvelle progression atypique et prend un malin plaisir à dérouter l’auditeur. Le titre « Le Monde Avait 5 Ans » (Bernard Fevre), parfois à la frange du rock-progressif, tranche quelque peu sur le reste de l’album et fait entendre une mélodie lente, douce, dotée d’une belle amplitude.

Beau travail sur le thème du « I’m On My Way/Patch Of Blue » (US 69), le rock psychédélique initial subit une première transformation avec cette faculté de variation sur les rythmiques et ce travail sur les sons qui participent à cette même volonté ; Faire une musique large et ouverte mais proche de l’esprit originel de la composition. Répétitif et obsédant « Ne Rien Voir, Dire, Entendre » (Orchestre PolyRythmo de Cotonou), où les lignes musicales se déversent sur vous comme une pluie torrentielle, est propice aux longs échanges dans lesquels les musiciens jouent et se répondent. Instruments à vent et contrebasse sont mis en avant pour « You Can Count On Me » (Panda Bear) traversé par la fulgurance d’un saxophone qui laisse libre cours à ses inspirations, bluffant ! L’on termine ce The Reason Why vol.3 avec « Sandy » (Caribou), l’énergie latente du titre est captée de belle manière et mérite vraiment une écoute attentive, Subtropic Arkestra délivre là, une version époustouflante !

The Reason Why vol.3 apporte incontestablement un vrai plus à la revisite de ces sept titres empruntés à une musique multiculturelle et judicieusement choisie. C’est un disque varié, où chaque cover est une odyssée à part entière, menée de main de maître par GORAN KAJFES !

Google Translate

Genres:
  Crossover ProgJazz RockRock ProgressifRock psychédélique
Visiter le site de GORAN KAJFES SUBTROPIC ARKESTRA
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (554 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.