Les plus appréciés

IZZ – Don't Panic

ParGabriel 6 juin 2019Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  IZZ – Don't Panic

IZZ

 / Don't Panic


(4/5)
Label: Doone Records/Just For Kicks   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Paul Bremner: Guitares électriques et acoustiques --- Anmarie Byrnes: Chant --- Brian Coralian: Batteries électroniques, acoustiques et percussions --- Greg DiMiceli: Batteries acoustiques et percussions --- John Galgano: Guitare basse, Guitare électrique & acoustique, Chant --- Tom Galgano: Claviers, Chant --- Laura Meade: Chant

  • 1. Don't Panic
  • 2. 42
  • 3. Six String Theory
  • 4. Moment Of Inertia
  • 5. Age Of Stars

Le groupe de rock progressif IZZ, basé à New York, publie son nouvel album studio, « Don’t Panic ». La formation existe depuis 23 ans et ce dernier opus est leur neuvième album studio. Composé de musiciens ayant une solide expérience derrière eux, celui-ci possède en son sein quatre chanteurs talentueux, Anmarie Byrnes, Laura Meade (http://progcritique.com/2018/06/laura-meade-remedium/), John Galgano et Tom Galgano, qui apportent au cinq plages du CD une diversité et une absence de monotonie réjouissante.

Leurs influences progressives s’inspirent des années 70/80 et IZZ propose avec « Don’t Panic » un rock dont les compositions sont souvent longues et épiques, l’album est d’ailleurs centré sur « 42 » un titre de plus de 18 minutes. Le morceau éponyme « Don’t Panic » qui ouvre l’opus est représentatif du travail des compositeurs, il affiche ce mélange des genres si cher aux musiciens du groupe. Doté d’une technique toujours concise sans être trop démonstrative la composition offre un terrain de jeu idéal et développe ses lignes mélodiques produisant des parties plus ou moins alambiquées, mais sans expérimentation hasardeuse, à la manière d’un YES.

Pièce maîtresse de l’album « 42 » est différent du titre précédent, c’est essentiellement propre à son style qui concentre des parties enjouées et virtuoses, une pièce poignante, cristalline prise en étau entre la douceur des interventions vocales, des claviers, l’agressivité de la guitare et l’agilité enivrante de la basse. Totalement rafraîchissante et exquise, « Six String Theory » pièce instrumentale de guitare classique vient poser ses délicats accords sur une mélodie simple rappelant dans la forme le splendide Horizons (Steve Hackett – Foxtrot 1972/Genesis). Orchestrations fouillées et rythmiques syncopées pour « Moment Of Inertia » le moins inspiré des cinq titres, mais qui introduit néanmoins quelques développements complexes intéressants. Il fait la part belle aux interventions de nos quatre chanteurs, « Age Of Stars » abandonne les architectures torturées pour une mélodie plus simple et carrée, il trouve un parfait équilibre entre les harmonies vocales et les interventions instrumentales. Peut être le titre le moins progressif de ce « Don’t Panic ».

Bilan plus que positif, ce « Don’t Panic » peut figurer avec fierté et sans complexe dans toutes bonnes discothèques de rock progressif !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de IZZ
cette critique a été partagée 0 fois
 300
A propos de

 Gabriel

  (516 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.