Les plus appréciés

Freedom To Glide – Seed

ParGabriel 6 juin 2019Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Crossover Prog  /  Freedom To Glide – Seed

Freedom To Glide

 / Seed


(5/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Crossover ProgRock Progressif

Formation:  Andy Nixon : Chant, Guitare, Basse, Bouzouki, Claviers. ---- Pete Riley : Piano, Synthétiseurs, Orgue. Avec l'invité Louise Wilson (KAFKADIVA) - Chant supplémentaire sur "The Space Between The Lines" and "Seed Of Hope"

  • 1. Seed
  • 2. Holding On
  • 3. No Turning Back
  • 4. Undertones Of War
  • 5. The Right Within The Wrong
  • 6. The Space Between The Lines
  • 7. The Only Way
  • 8. Escape To Survive
  • 9. One Day
  • 10. When That Day Comes
  • 11. Broken Road
  • 12. Dear May
  • 13. Seed Of Hope

Après l’excellent « Fall » (album du mois d’août 2016), c’est avec impatience que j’attendais « Seed » le dernier rejeton de Freedom To Glide, qui complète la trilogie du concept sur la première guerre mondiale entamée avec leur première production « Rain ».

Dès la première écoute de l’opus on retrouve ce son reconnaissable entre mille, l’album du duo est beau, surprenant, intense mais un tantinet froid. L’intimisme titre éponyme « Seed » ouvre le CD, et place d’emblée la barre très haut, seul un piano aux notes cristallines accompagne le chant feutré d’Andy. Après les mélodiques « Holding On » et « No Turning Back » aux accents Floydiens et le symphonique puis électrique « Undertones Of War », l’on constate que Freedom To Glide renoue avec l’éclectisme des deux précédents albums et c’est tant mieux.

Après un morceau plus âpre « The Right Within The Wrong », suit le chef d’œuvre de l’album : « The Space Between The Lines » le titre de plus de 6 minutes enchaîne accalmies mélodiques, passages lyriques et planants, les claviers envoûtants de Pete et les soli de guitares d’Andy, dignes d’un David Gilmour, illuminent par leurs justesses cet excellent et indispensable morceau. Une belle sensibilité se dégage aussi sur le très beau et dépouillé « The Only Way » où le chant se fait fragile et sait trouver le ton juste. Avec « Escape To Survive » , dont l’atmosphère lorgne vers un groupe comme Asia, f2g se fend d’une belle balade enveloppée de douceur dans un thème parsemé de violence. Freedom To Glide trouve sa pleine mesure dans des titres alliant puissance et finesse « When That Day Comes something » et « Broken Road » alignent un progressif soft et inventif comme on aime. Petite douceur pour clore l’opus, « Dear May » confirme à jamais un sens mélodique confondant.

Les deux compères Pete Riley et Andy Nixon signent avec « Seed » un concept ambitieux, riche et intelligent qui confirme leur talent et mérite toute votre attention !


Genres:
  Crossover ProgRock Progressif
Visiter le site de Freedom To Glide
cette critique a été partagée 0 fois
 300
A propos de

 Gabriel

  (535 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.