Les plus appréciés

Vetrar Draugurinn – Hinterlands

ParGabriel 2 avril 2019Aucun commentaire
Accueil  /  Atmosphérique  /  Vetrar Draugurinn – Hinterlands

Vetrar Draugurinn

 / Hinterlands


(3.75/5)
Label: Painted Bass Records   
Genres:  AtmosphériqueMétal ProgressifRock Progressif

Formation:  Arjan Heijden: Basse --- Eric Hazebroek: Guitare --- Jim Van De Kerkhof: Batterie --- Marjan Welman: Chant --- Thomas Cochrane: Guitare

  • 1. Hinterlands
  • 2. I Am
  • 3. Second
  • 4. The Wolves At Our Door
  • 5. Mother Of Northern Skies
  • 6. Death Will Come For Us
  • 7. Forever Locked Within
  • 8. The Narrow Path
  • 9. Wanderer
  • 10. Bleak Earth
  • 11. Twelfth Night

Vetrar Draugurinn le groupe d’Eric Hazebroek, (ex-guitariste de Stream of Passion), vient de sortir son premier album intitulé « Hinterlands ». Dans une mouvance s’approchant de genres qui s’étendent du métal gothique au rock progressif. L’opus est dans son ensemble calme et atmosphérique et nul doute que les talentueux musiciens Néerlandais de Vetrar Draugurinn sauront apporter leur savoir faire à un genre musical de nos jours bien encombré. « Hinterlands » n’est certainement pas un album qui surprend à tous les instants, mais après plusieurs écoutes attentives, force est de constater qu’il y a des raisons à se délecter de la matière musicale présente dans les onze plages de l’album.

Évoluant dans une alternance maniant le chaud et le froid tout au long de l’album, Vetrar Draugurinn détient les rênes du succès avec des titres comme « Second » . Une véritable ballade à la beauté diaphane ou encore « Forever Locked Within » doté d’une chaleur du chant remarquablement maîtrisé par Marjan Welman (du groupe Autumn http://progcritique.com/2019/02/autumn-stacking-smoke/) qui survole une mélodie bordée d’influences seventies et de sonorités contemporaines. Des petites touches de doom métal, plus ou moins appuyées, mais utilisées à bon escient, viennent chamarrer certains des morceaux. En font partie, « Hinterlands » le titre éponyme, qui ne laissera personne dans l’indifférence, mais aussi « I Am » . Dans un autre registre « The Narrow Path » empreint d’une mélancolie pure et dure, laisse des riffs plombés envelopper comme un écrin la voix aérienne et sensuelle de Marjan.

Au final un bon disque de rock atmosphérique/progressif, sans bouleversement, mais avec ce je ne sais quoi de captivant, vous le comprendrez en découvrant le splendide clip du titre « Twelfth Night » ci-dessous !


Genres:
  AtmosphériqueMétal ProgressifRock Progressif
Visiter le site de Vetrar Draugurinn
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (507 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.