Les plus appréciés

Lebowski – Galactica

ParGabriel 1 février 20191 Comment
Accueil  /  Atmosphérique  /  Lebowski – Galactica

Lebowski

 / Galactica


(5/5)
Label: CINEMATIC MEDIA   
Genres:  AtmosphériqueRockRock Progressif

Formation:  marcin grzegorczyk - guitares --- marcin arczaj - synthés --- marek żak - basse --- krzysztof pakuła - batterie --- Invité: Markus Stockhausen - trompette, Dziubak - choeurs, Dariusz Kabaciński - mandoline

  • 1. Solitude of Savant
  • 2. Midnight Syndrome
  • 3. Goodbye My Joy
  • 4. White Elephant
  • 5. The Doosan Way
  • 6. Galactica
  • 7. Slightly Inhuman
  • 8. Mirage Avenue
  • 9. The Last King

Fort de deux albums au compteur, « Cinematic » en 2010 et « Lebowski plays Lebowski » un live sorti en 2017, le groupe polonais Lebowski publie « Galactica ».  La première écoute m’a un peu désappointée, je ne m’attendais pas du tout à ce style de musique. Il m’a fallu de nombreuses écoutes pour que je puisse me déterminer sur le genre musical contenu dans les neuf pistes, quasi instrumentales, présentes sur cette galette. À la vue du titre de leur premier album « Cinematic » , que je n’ai pas encore écouté, j’aurais du me douter de l’aspect cinématographique des compositions.

Les titres défilent, comme dans un film, juxtaposant les climats tout en restant dans une continuité musicale soutenue. En maintenant cette homogénéité, Lebowski trouve la capacité à vous entraîner dans des atmosphères variées et saisissantes. Il y a bien sûr de nombreuses influences dans cet opus, des ambiances proches de Tangerine Dream, Ash ra temple où bien Mike Oldfield, mais jamais trop appuyées, le groupe au contraire développe au fil des compositions une forte personnalité. Il suffit de se mettre entre les oreilles, la deuxième piste, « Midnight Syndrome » pour se faire une idée du talent de Lebowski, qui partant d’une mélodie synthétique plutôt classique nous entraîne au fil des minutes vers une complainte suave et enchanteresse susurrée par Katarzyna Dziubak.

Les atmosphères propices aux bandes-son de films poursuivent leurs cheminements et chacun pourra y trouver le (son) climat propice à l’évasion. L’introduction majestueuse « Solitude of Savant » s’affranchit avec réussite du croisement entre musique classique avant-gardiste et réminiscences floydiènnes. L’émouvant « Goodbye My Joy » évolue dans un registre jazz fusion / progressif, il est issu de la collaboration entre Lebowski et le trompettiste Markus Stockhausen. Des compositions plus électro/jazz/rock comme « White Elephant » et « The Last King » , électrisantes et débridées, amènent à l’opus une alternative technique et mélodique. Cela ne fait aucun doute, le titre éponyme « Galactica » et « Mirage Avenue » tous deux somptueux, aventureux et émouvants mettront un point final de toute beauté à cette aventure cinématographique et galactique.

Vraiment très agréable à écouter « Galactica » est une initiative musicale originale, épique, vivante et indéniablement réussie !


Genres:
  AtmosphériqueRockRock Progressif
Visiter le site de Lebowski
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (482 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

1 commentaire

  • Atef says:

    Je viens de découvrir cet album totalement par hasard (la pochette m’a attiré, forcément) et je suis immédiatement tombé sous le charme !
    Merci pour cette chronique concise dont je partage l’avis !

Laisser un message

Your email address will not be published.