Les plus appréciés

JPL (Jean-Pierre Louveton) – Retrospections Vol. III

ParGabriel 21 février 2019Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  JPL (Jean-Pierre Louveton) – Retrospections Vol. III

JPL (Jean-Pierre Louveton)

 / Retrospections Vol. III


(3.5/5)
Label: Quadrifonic   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Jean- Pierre Louveton : guitares, chant basse, --- Jean Baptiste Itier : batterie

  • 1. Un doigt sur la gâchette
  • 2. Une étrange idée
  • 3. Luvmoovs
  • 4. Des illusions
  • 5. Sur les pentes glissantes de la folie
  • 6. No speed limit
  • 7. Absent
  • 8. Ma comète
  • 9. Mes heures sombres

La pochette de « Rétrospections Vol. III » du guitariste Jean-Pierre Louveton (NEMO), préfigure-t-elle la musique que contiennent les neuf pistes de l’opus ? Une invite à la fête, ou un retour de débauche peu glorieux où l’abondance de nombreux breuvages, a permis d’oublier temporairement le monde qui nous entoure ? Bien souvent les deux et pour cela JPL propose une sélection de compositions écrites entre 1992 et 2005, la plupart inédites.

Malgré le décalage de l’écriture des titres dans le temps, « Rétrospections Vol. III » reste homogène et sonne bien. Les neufs pistes nous ravissent par leur énergie débordante de riffs de guitares acérées comme en témoigne l’ouverture instrumentale « Un doigt sur la gâchette » , qui pourrait servir de thème d’ouverture à un film de western. Mais également par des compositions qui par leur approche très seventies « Une Etrange Idée » et « Sur les pentes glissantes de la folie » captivent par leur ingéniosité mélodique et par leur caractère intemporel. Dégustez les morceaux calibrés que sont « Ma Comète » et « Mes heures sombres » ou dominent arpèges délicats et sons de claviers proches de la quintessence du style progressif à la française. JPL relâche parfois légèrement son talent de compositeur sur un ou deux titres un peu plus fades (« Absent », « Des illusions »), mais bien vite oubliés.

« Rétrospections Vol. III » propose à son écoute un bain de jouvence, on se croirait retourné quelques années en arrière, dans un NEMO mis en sommeil depuis 2015 et la parution de « Coma » (http://progcritique.com/2015/08/nemo-coma/). JPL en solo fait fort et réussit de toute évidence à cohabiter avec son glorieux passé !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de JPL (Jean-Pierre Louveton)
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (490 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.