Les plus appréciés

Phenomena (Phenomena II) – Dream Runner

ParGabriel 15 janvier 20191 Comment
Accueil  /  Rock  /  Phenomena (Phenomena II) – Dream Runner

Phenomena (Phenomena II)

 / Dream Runner


(3.75/5)
Label: Cherry Red Records   
Genres:  RockRock Progressif

Formation:  John Wetton  Glenn Hughes  Mel Galley -- Neil Murray -- Ray Gillen -- Max Bacon -- Richard Bailey -- Michael Sturgis  Scott Gorham Toshihiro Niimi  John Thomas Kyoji Yamamoto  Leif Johansen

  • 1. STOP!
  • 2. SURRENDER
  • 3. DID IT ALL FOR LOVE
  • 4. HEARTS ON FIRE
  • 5. HEARTS ON FIRE
  • 6. DOUBLE 6, 55, DOUBLE 4
  • 7. NO RETREAT, NO SURRENDER
  • 8. MOVE – YOU LOSE!
  • 9. EMOTION MAMA
  • 10. IT MUST BE LOVE

Phenomena II – « Dream Runner » est un album sorti à l’origine en 1987, Phenomena un concept musical rock formé par le producteur Tom Galley et son frère Mel, le guitariste de Whitesnake à l’époque. La célèbre maison de disque Cherry Red Records réédite, les trois albums Phenomena I, II et le III. Ces éditions définitives ont été remasterisées en 2018 et le livret contient de nouvelles notes, avec de nouveaux commentaires de Tom Galley, des illustrations alternatives et des photos rares.

Alors pourquoi aujourd’hui commencer cette chronique par le deuxième du nom, j’ai en effet les trois albums entre les mains, et bien par curiosité. Ne connaissant pas du tout la musique du phénomène j’ai voulu écouter le hit qu’il avait décroché en son temps avec Did It All For Love chanté par le regretté john Wetton et voila la suite :

Dans la droite lignée de groupes comme ASIA, Phenomena brandit l’étendard d’un prog-rock accessible et mélodique. Le son est monstrueux, la production aux petits oignons, les compositions efficaces, éloquentes et l’inspiration à son plus haut niveau. Phenomena s’affirmait dans les années 80, comme un des meilleurs représentants d’un genre fertile réunissant une pléthore d’excellent musiciens (John Wetton  Glenn Hughes  Max Bacon etc…) . Les mélodies sont superbes et certains titres méritent une écoute recueillie comme pour « It Must Be Love » . D’autres forcent l’admiration comme les somptueux « Stop » et « No Retreat-No Surrender » avec ses déploiements tous azimuts de soli de guitares plus inspirés les uns que les autres. Le titre phare étant quand même « Did It All For Love » tout en douceurs enrobé d’envolées mélodiques de toutes beautés, un véritable pont d’or pour le chant si particulier de Mr john Wetton.

Une belle réédition que ce « Dream Runner » , qui mérite vraiment de sortir des oubliettes du passé progressif !


Genres:
  RockRock Progressif
cette critique a été partagée 0 fois
 700
A propos de

 Gabriel

  (516 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

1 commentaire

Laisser un message

Your email address will not be published.