Les plus appréciés

Focus – Focus 11

ParGabriel 22 janvier 2019Aucun commentaire
Accueil  /  Jazz-Rock  /  Focus – Focus 11

Focus

 / Focus 11


(3.5/5)
Label: Cherry Red Records   
Genres:  Jazz-RockRock Progressif

Formation:  Menno Gootjes - Guitares --- Pierre Van Der Linden - Batterie --- Thijs Van Leer - Chant / Claviers / Flûte --- Udo Pannekeet --- Basse

  • 1. WHO’S CALLING ?
  • 2. HEAVEN
  • 3. THEODORA NA NA NA
  • 4. HOW MANY MILES ?
  • 5. MAZZEL
  • 6. WINNIE
  • 7. PALINDROME
  • 8. CLAIR-OBSCUR
  • 9. MARE NOSTRUM
  • 10. FINAL ANALYSIS
  • 11. FOCUS 11

Premier nouvel album studio de Focus en six ans, le bien nommé « Focus 11 » , onzième publication pour le légendaire groupe fondé aux Pays-Bas en 1969 par le claviériste Thijs Van Leer. Voyons si l’attente aussi longue de ce nouvel opus en valait la chandelle ? Et bien oui et non, mais de toute évidence ce que l’on ne pourra jamais reprocher à Focus, c’est de manquer d’audace et de ne pas insuffler à sa musique une bonne dose de vitamines.

Le premier titre « Who’s Calling » , est une reprise d’un titre paru en 1985, raccourci par rapport à l’original de plus 10 minutes. Un traitement plus électrique est apporté à la nouvelle version, mais vraiment rien de transcendant en regard de la première mouture, je préférais mille fois mieux le traitement symphonique appliqué à la première interprétation. Ouf, passé la première déception voilà qu’arrive un « Heaven » composition typique de Focus aux relents de folklore médiéval, bonne pioche le titre est entraînant et superbement interprété. Légèrement plus soporifique et fade « Theodora na na na » passera ou pas, suivant les goûts, sans laisser de trace mémorable dans votre musicothèque. Composé d’un savant mélange Canterburry / jazz rock « How Many Miles ? » aborde intelligemment le côté enjôleur du groupe, car les bonnes influences ne manquent pas et passent de Caravan à jéthro tull avec bonheur, il est d’ailleurs le seul titre chanté de « Focus 11 » .

Trois classiques typés Focus, « Mazzel » , « Winnie » et « Palindrome » tirent leur épingle du jeu et s’enfoncent avec brio dans la droite lignée musicale d’un de mes groupes de jazz rock préféré Soft Machine période « Seven (1974) » . Atmosphérique mais insipide « Clair-obscur » disparaîtra rapidement (3:14 minutes), de votre platine sans demander son reste. Mêmes schémas mélodiques on ne peut plus habituels de la par du groupe, mais quand on aime, pour « Mare Nostrum » et « Final Analysis » aux rythmes ouatés, procurent une sensation de feeling et de délicatesse de bon aloi. La faconde mélodique de « Focus 11 » qui clôt l’album est l’ultime témoignage du savoir faire du maître Thijs Van Leer.

Malgré des compositions en dents de scie, on se laisse facilement séduire, à regretter peut-être les absences de petites étincelles de génie dont Focus nous avait abreuvé tout du long de sa prestigieuse carrière !

Heaven


Genres:
  Jazz-RockRock Progressif
Visiter le site de Focus
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (482 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.