Les plus appréciés

Anguish – Anguish

ParGabriel 11 janvier 2019Aucun commentaire
Accueil  /  hip hop  /  Anguish – Anguish

Anguish

 / Anguish


(3/5)
Label: RareNoiseRecords   
Genres:  hip hopJazz-RockRock

Formation:  Will Brooks (dälek) - chant --- Mats Gustafsson -saxophone -- Hans Joachim Irmler - synthétiseurs, chant --- Mike Mare - guitares, synthétiseur --- Andreas Werliin - batterie, percussions

  • 1. Vibrations
  • 2. Cyclical / physique
  • 3. Angoisse
  • 4. Gut Feeling
  • 5. Brosses Pour Leah
  • 6. Healer's Lament
  • 7. DEW
  • 8. A Maze Of Decay
  • 9. Wümme

J’ai vraiment hésité à chroniquer cet ANGUISH, tant celui-ci est éloigné de ce que nous avons l’habitude de publier dans nos pages. En effet la musique présente dans les 9 titres de l’album est aux antipodes du rock progressif, la curiosité aidant j’ai pris le temps de l’écouter.

ANGUISH est le rassemblement des membres du groupe de hip-hop expérimental Dälek (musicien et chanteur Will Brooks, le guitariste-claviériste Mike Mare), basé au New Jersey, du groupe de free jazz suédois Fire! Orchestra (saxophone ténor Mats Gustafsson, batteur Andreas Werliin) et le groupe de krautrock allemand des années 70, Faust (claviers et membre fondateur, Jojim Irmler).

Il est difficile d’expliquer la fusion incroyable de styles, entre le Rock, le free jazz et le hip-hop, que l’on peu trouver dans cet opus, mais ce que je peux dire c’est que leur musique est en tous points ressemblante à la pochette de l’album ; Effrayante, angoissante, industrielle et parfois même morbide. L’ouverture instrumentale « Vibrations » à l’orientation grimaçante et grinçante, envoie un rythme lapidaire d’une belle intensité qui a vite fait d’arriver à laminer, au bout des 5 :36 minutes, les quelques neurones de notre cerveau encore résistants à la morosité. Dans « Cyclical / physique » ce qui impressionne le plus, au delà du tempo impitoyable de celui-ci, c’est la conviction vocale de Will, implacable et offensive. Sur « Anguish » , qui donne son nom à l’album, on sent la force du concept nous prendre à la gorge, composition d’une fusion à la cadence minutieusement travaillée. Une rage dévastatrice est présente à tous les niveaux et cela se savoure sur des titres comme « DEW » et « Wümme » qui apportent un truc en plus, une aliénation pure et palpable qui fait la particularité d’ANGUISH.

Si cet opus ne laissera pas de profondes empreintes dans ma mémoire musicale, ANGUISH n’en reste pas moins un album particulier, sérieux, libre et aventureux !


Genres:
  hip hopJazz-RockRock
Visiter le site de Anguish
cette critique a été partagée 0 fois
 800
A propos de

 Gabriel

  (516 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.