Les plus appréciés

Dilemma – Random Acts of Liberation

ParGabriel 3 décembre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Dilemma – Random Acts of Liberation

Dilemma

 / Random Acts of Liberation


(4.5/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Robin Z - Claviers, grand piano, synthés --- Collin Leijenaar (Kayak, Neal Morse, Dave Bainbridge, Affector) - Batterie, percussion, Claviers, Chœurs --- Declan ‘Dec’ Burke (Frost*, Audioplastik, Darwin’s Radio) - guitares, Chant --- Paul Crezee - guitares --- Erik van der Vlis - bass

  • 1. The Space Between The Waves
  • 2. Amsterdam (This City)
  • 3. Aether
  • 4. All That Matters
  • 5. The Inner Darkness
  • 6. Dear Brian
  • 7. Prodigal Son
  • 8. Pseudocomaphobia
  • 9. Spiral II
  • 10. Openly
  • 11. Intervals
  • 12. Play With Sand
  • 13. Wonder (Not Of My Own)
  • 14. The Mist Of Vale

Dilemma est une formation hollandaise issue des années 90, absente depuis 2012 du devant de la scène. Robin Z est le seul rescapé de la formation originale, il est de plus le compositeur et le parolier de cette nouvelle mouture. Dilemma revient donc avec un nouvel album « Random Acts of Liberation » et incorpore en son sein des pointures musicales de premier ordre, et notamment Collin Leijenaar (Kayak, Neal Morse) le batteur, Declan ‘Dec’ Burke (Frost, Audioplastik) aux guitares et au chant, mais aussi des invités de renom comme Rich Mouser (Spock’s Beard) aux guitares additionnelles.

Voici ci-dessous en quelques lignes ce que dégage ce « Random Acts of Liberation »  :

Dilemma opte pour un rock progressif où la qualité de la mélodie et l’accessibilité de celle ci reste la colonne vertébrale de chaque composition. Des morceaux vraiment bien foutus, à l’instar de « The Space Between The Waves » et « Amsterdam (This City) », les deux premiers titres de l’opus donnent le ton et développent leurs volutes musicales dans une tendance proche de Porcupine tree, utilisant des structures classiques pour aboutir à des pièces de qualité. La mélodie soignée « All That Matters » pourrait facilement se hisser au plus haut des marches des charts internationnaux tant sa mélodie est accrocheuse et ses arrangements chatoyants. Une pièce de choix de plus de douze minutes « The Inner Darkness » est là pour les aficionados de pièces alambiquées et torturées et celle-ci a le mérite de ne pas s’embarrasser de clichés inhérents au genre et propose une construction où ingéniosité et lignes mélodiques font la part belle aux interventions instrumentales.

Le caractère intemporel de titres comme « Prodigal Son » , « Openly » ou bien « Wonder (Not Of My Own) » mélodiquement imparables, séduisent immédiatement de par leurs arrangements suaves, qui adoubés par le chant de Declan ‘Dec’ Burke se dégustent avec bonheur et délectation.

« Random Acts of Liberation » fonctionne plus que bien, à tel point que l’écoute des quatorze morceaux présents sur l’opus défilent à la rapidité d’un clin d’œil !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Dilemma
cette critique a été partagée 0 fois
 300
A propos de

 Gabriel

  (448 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.