Les plus appréciés

David Cross & Andrew Booker – Ends meeting

ParGabriel 27 décembre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Jazz-Rock  /  David Cross & Andrew Booker – Ends meeting

David Cross & Andrew Booker

 / Ends meeting


(5/5)
Label: Noisy Records Label / Cherry Red Records   
Genres:  Jazz-RockRockRock Progressif

Formation:  David Cross (violon électrique) --- Andrew Booker (Batterie électronique)

  • 1. Loopscape A
  • 2. The Shakes Rattled
  • 3. Sleek
  • 4. Spared Bhangra
  • 5. Worship the Gourds
  • 6. Ends Meeting
  • 7. Loopscape B

Quelquefois il est bon de faire les fonds de tiroirs, il peut en ressortir avec un soupçon de chance des merveilles. C’est ce que vient de faire la maison de disque Cherry Red Records. Elle a exhumée de ses archives oubliées un album de 2006 composé d’improvisations techniques et innovantes de David Cross (ex-King Crimson) et Andrew Booker (Sanguine Hum, no man, Peter Banks). Les sept nouveaux morceaux de cet « Ends Meeting » mettent en valeur les talents de Cross & Booker et plairont aux fans des groupes auxquels ils ont participés.

Le planant « Loopscape A » ouvre l’album dans la lignée de groupe comme Tangerine Dream ambiance rétro garantie, mais l’emploi des percussions corrige la donne et plonge la composition dans une actualité musicale de premier plan. Avec « The Shakes Rattled » je vois défiler dans mon imagination, les images de grands espaces musicaux se mettre en place progressivement en suivant le rythme de cette batterie asynchrone et hypnotique, qui prend de l’ampleur au fil de sa progression. « Sleek » circulaire et répétitif donne la sensation de s’enrouler sur lui-même, on traverse des atmosphères paisibles et envoûtantes au gré des envolées du violon de David Cross.

L’intermède de 2:15 minutes « Spared Bhangra » , parenthèse à l’influence folk indienne, diffuse délicatement une ambiance bourrée de feeling et de doigté. Pour la suite « Worship the Gourds » et surtout à l’écoute de la longue fresque « Ends Meeting » , on pense pêle-mêle au Jan hammer de « The First Seven Days » ou au Jerry Goodman de « Ariel » pour le raffinement mélodique, parfois même au King Crimson sur quelques envolées dignes de Robert Fripp. Le court « Loopscape B » à la mélodie lancinante, met un point final paisible et aérien à l’opus.

Un voyage musical planant et fascinant, un regard intérieur qui sillonnera notre imagination, voilà ce que proposent Cross & Booker avec ce « Ends Meeting » , de quoi satisfaire pleinement les fans de progressif et de bonne musique !

Spared Bhangra


Genres:
  Jazz-RockRockRock Progressif
Visiter le site de David Cross & Andrew Booker
cette critique a été partagée 0 fois
 800
A propos de

 Gabriel

  (507 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.