Les plus appréciés

Old Rock City Orchestra – The Magic Park Of Dark Roses

ParGabriel 7 novembre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Crossover Prog  /  Old Rock City Orchestra – The Magic Park Of Dark Roses

Old Rock City Orchestra

 / The Magic Park Of Dark Roses


(4.25/5)
Label: Avanguardia Convention   
Genres:  Crossover ProgRock ProgressifRock Psychédélique

Formation:  - Cinzia Catalucci / Chant, Claviers --- - Raffaele Spanetta / Guitares, Basse, Chant --- - Mike Capriolo / Batterie, Glockenspiel, Percussions, Choeurs

  • 1. The Magic Park of Dark Roses
  • 2. Abraxas
  • 3. The Fall
  • 4. Visions
  • 5. A Night in the Forest
  • 6. The Coachman
  • 7. A Spell of Heart and Soul Entwined
  • 8. Thinkin' 'bout Fantasy
  • 9. Soul Blues
  • 10. Golden Dawn

Le Old Rock City Orchestra publie un nouvel album intitulé « The Magic Park Of Dark Roses » , trois ans après la sortie de « Back to Earth » http://progcritique.com/2015/10/old-rock-city-orchestra-back-to-earth/. Ce troisième ouvrage et un concept album qui se caractérise par des textes d’anticipations et des ambiances axées vers un style psychédélique proche des années 60. Après le départ du bassiste Giacomo Cocchiara en 2016, le groupe a décidé de poursuivre sa route en trio.

Dès le premier titre, le sombre et caustique « The Magic Park of Dark Roses » , le ton est donné, ce rock psychédélique mélodique sans équivoque, s’étale de belle manière rappelant le Jefferson Airplane, ou bien le Quicksilver Messenger Service de cette période psy musicalement fertile. Alors évidemment, c’est un genre plutôt musclé, que nous joue le O.R.C.O. avec ses compositions enlevées, qui laissent l’auditeur saisi par leurs richesses et leurs justesses mélodiques qui sonnent fichtrement bien.

Il est vrai que Raffaele Spanetta le guitariste et compositeur a concocté pour ce concept des pièces longuement mûries. Les influences fusent de toutes parts ‘Child in Time’ de Deep Purple pour le magnifique « The Fall » tout en finesse et retenue. La tournure médiéval de « Visions » , une évidente mélopée, vous donnera peut être l’envie de remettre sur votre platine une des œuvres de l’excellent Blackmores Night, le chant de Cinzia Catalucci y est surement pour quelque chose. Ceux qui aiment être surpris apprécieront le climat doorsien de « A Night in the Forest » où l’atmosphère sait être moite, profonde et le refrain du plus bel effet. De toute évidence, le groupe a su retrouver les ambiances mélancoliques et capiteuses des réalisations ambitieuses des sixties.

Mais ici pas de conservatisme nostalgique, le Old Rock City Orchestra propose tout simplement 10 titres d’une musique qui n’a pas de prise sur le temps, assurément une belle réussite !


Genres:
  Crossover ProgRock ProgressifRock Psychédélique
Visiter le site de Old Rock City Orchestra
cette critique a été partagée 0 fois
 300
A propos de

 Gabriel

  (438 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.