Les plus appréciés

Nemo – Presages

ParGabriel 21 novembre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Nemo – Presages

Nemo

 / Presages


(4.5/5)
Label: Quadrifonic   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Jean-Pierre Louveton : Chant, Guitare --- Guillaume FONTAINE: Chant, Claviers --- Lionel B. GUICHARD: Basse --- Jean Baptiste Itier: Batterie

  • 1. La dernière vague
  • 2. Générateur
  • 3. Sur la tombe du phénix
  • 4. La mort du scorpion a) Soleil
  • 5. La mort du scorpion b) L’œil du cyclope
  • 6. La mort du scorpion c) La mort du scorpion
  • 7. Les nouvelles croisades
  • 8. Le pire est avenir

Jean-Pierre Louveton le guitariste et chanteur de Nemo vient se rappeler à notre bon souvenir avec la réédition de « Présages » , le deuxième album du groupe paru le 1er Octobre 2003. Cette nouvelle version, réenregistrée en 2018, est au dire de Jean-Pierre en tout point supérieure à la première… Elle est augmentée à cette occasion d’un nouveau titre bonus de pratiquement 14 minutes, « Le Pire est Avenir » .

« Présages » fait suite à leur première réalisation « Les Nouveaux Mondes (2002) » , album rempli de belles promesses, qui a donné l’envie, aux aficionados de bonne musique, de poursuivre la découverte de ce nouveau groupe prog français. Les textes sont dans la langue de Molière et évoquent l’univers de l’écrivain Jules Verne.

Cet album est certainement le plus abouti de la longue carrière de Nemo, d’où, je suppose, le choix de Jean-Pierre, quoique « Le Ver Dans Le Fruit (2013) » soit lui aussi d’un très bon niveau. Nemo, applique à sa musique un progressif qui se déploie sous des formes diverses, s’imprégnant de styles musicaux qu’il ingère avec une aisance remarquable. Le groupe a le mérite d’en assumer les choix et développe sans vergogne un éclectisme de bon aloi, passant de la fresque épique et multiforme « La dernière vague » , au rock lourd et sans ambages qu’est « Générateur » . Nemo démontre aussi sa capacité protéiforme à produire une suite progressive (en trois parties) de qualité, « La mort du scorpion » a) Soleil b) L’œil du cyclope c) La mort du scorpion, où l’on retiendra surtout l’émotion tactile, l’empathie émotionnelle et touchante qui se dégage à son écoute. « Présages »  confirme ainsi avec insistance, l’inspiration féconde de ses musiciens, c’est d’ailleurs ce qui m’a frappé durant l’écoute des huit morceaux et notamment celle du titre « Les nouvelles croisades » , qui découpé en cinq plages évolue dans le créneau d’un rock progressif aux innombrables facettes, certainement un des moments forts de l’opus. Cerise sur le gâteau, le bonus, « Le Pire est Avenir » ne dénote pas à la suite des anciennes compositions, bien au contraire il intègre « Présages » sans aucune difficulté et nous emporte dans un progressif puissant, technique et carré. Je termine par le Digipak accompagné du livret de 16 pages, qui comme à l’habitude sont extrêmement soignés et détaillés.

Ceci étant dit, trêve de bavardages, je vous invite à (re) découvrir « Présages » qui a en main tous les atouts afin de reprendre et poursuivre son petit bonhomme de chemin !

Générateur


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Nemo
cette critique a été partagée 0 fois
 300
A propos de

 Gabriel

  (448 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.