Les plus appréciés

Hell City – Flesh & Bones

ParGabriel 31 octobre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Hard Rock  /  Hell City – Flesh & Bones

Hell City

 / Flesh & Bones


(3/5)
Label: Painted Bass Records   
Genres:  Hard RockMétal ProgressifPower Métal

Formation:  Michelle Nivelle - Chant --- Tommy Goffin - Batterie et Chant Vincent Noben - Guitare Alan Coenegrachts - Guitare Sebastiaan Verhoeven - Basse

  • 1. Resurrection
  • 2. Playing With Fire
  • 3. Your Darkest Hour
  • 4. Kill With Kindness
  • 5. Me My Enemy
  • 6. Embrace The Chaos
  • 7. Bogus POTUS
  • 8. Supernatural
  • 9. Flesh & Bones

Les Belges de HELL CITY publient Flesh & Bones leur quatrième album, mixé et masterisé par la légende du métal Dan Swanö. Crinière rousse au vent Michelle Nivelle au Chant et ses acolytes, Tommy Goffin – Batterie et Chant, Vincent Noben – Guitare, Alan Coenegrachts – Guitare et Sebastiaan Verhoeven – Basse, nous livrent neuf titres et 35:23  minutes de musique.

Dés le premier titre « Resurrection » un instrumental hyper mélodique qui ouvre les hostilités, on se dit tient le retour de BOSTON, tant les guitares forment le mur sonore si cher au groupe américain, belle entrée en matière qui donne l’eau à la bouche pour la suite. Et effectivement le morceau suivant reste au niveau, « Playing With Fire » , si il ne comportait pas en son sein quelques grognements plutôt dispensables, se délecte sans arrière pensée, un métal/hard rock aux riffs de guitares agressifs et aux superbes parties vocales de Michelle. Pour le reste de l’album difficile de vraiment définir le style musical adopté par HELL CITY, car ils tissent une toile couvrant plusieurs genres musicaux, (Hard, Heavy Métal, Thrash Métal, etc…) et justement « Your Darkest Hour » et « Kill With Kindness » embrayent sur le côté beaucoup plus speed de la formation.

Un peu de Doom pour « Embrace The Chaos » du Death Métal pour « Bogus Potus » , HELL CITY aime brouiller les pistes et là vraiment l’auditeur que je suis a du mal à suivre. Nous parlons toujours du même groupe avec « Me, My Enemy » et « Supernatural » aux racines hard, qui redonnent un cap beaucoup plus conventionnel à l’album. La balade « Flesh & Bones » , qui clôt le CD, revient dans des standards pas compliqués pour deux sous, juste une mélodie bien ficelée, la bande emmenée par Michelle réussit un petit bijou émouvant et rempli d’émotion.

L’impression finale est mitigée, à mon avis « Flesh & Bones » manque cruellement d’unité malgré un super potentiel, affaire de goût me direz vous !


Genres:
  Hard RockMétal ProgressifPower Métal
Visiter le site de Hell City
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (438 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.