Les plus appréciés

Matthew Browning – Love & Grief

ParGabriel 27 septembre 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Atmosphérique  /  Matthew Browning – Love & Grief

Matthew Browning

 / Love & Grief


(3.5/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  AtmosphériqueRock Progressif

Formation:  Matthew Browning - Chant --- Gina Milne - Chant --- Mike Rosebud - Voix --- Taylor Johnson - Guitares --- Michael Rossback - Basse --- McKenzie Smith - Batterie --- John Arndt - Piano et Claviers --- Michael Rossback - Arrangements des cordes

  • 1. Underneath The Willow Tree
  • 2. Daylight
  • 3. Fallen Angel
  • 4. Love & Grief
  • 5. Lake of Dreams
  • 6. Your Letter Came Today
  • 7. I Walked Over The Edge
  • 8. Artificial Sunset
  • 9. Distant Bodies
  • 10. Midnight Symphony
  • 11. Come Away

Assez loin des standards progressifs que j’ai l’habitude d’ingurgiter, j’ai écouté Matthew Browning cet été et j’avoue avoir passé d’excellents moments en compagnie de « Love & Grief » , qui explore les thèmes de la trahison, de la perte de l’amour, du désir et du plaisir. Matthew écrit et joue de la musique depuis tout petit, il dit mélanger rock post-progressif et harmonie théâtrale.

Propre et impeccable, se sont les mots qui viennent à l’esprit quand on écoute Matthew Browning, un son soigné, une magnifique pochette, des compositions sophistiquées, tout chez lui est somptueusement calculé. Dès le premier titre le ton est donné, « Underneath The Willow Tree » qui réussit la parfaite synthèse entre sobriété et intensité, évoque tour à tour les mélodies aux délicieuses envolées lyriques et romantiques d’un Marillion. La suite de l’opus est à l’identique et l’on y découvre un univers musical spirituel, sombre et fragile à l’image du titre éponyme «  Love & Grief » , à l’émotion contrôlée et à la sensualité à fleur de peau. Le très mélodieux « Lake of Dreams » affirme ce sens inné de la mélodie qui fait mouche, les morceaux s’enchaînent et Matthew confirme bien qu’il est un orfèvre de la composition léchée et raffinée.

« Love & Grief » c’est onze titre mélodiques et une collection de romances habitées par la voix de Matthew Browning. Même si l’on peut trouver de-ci, de-là, quelques longueurs, la belle tenue de l’ensemble, mérite que l’on y prête une oreille attentive !

Artificial Sunset

0013124235_10

Genres:
  AtmosphériqueRock Progressif
Visiter le site de Matthew Browning
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (448 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.