Les plus appréciés

WorldService Project – SERVE

ParGabriel 2 mai 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Jazz-Rock  /  WorldService Project – SERVE

WorldService Project

 / SERVE


(3.75/5)
Label: RareNoise Records   
Genres:  Jazz-RockRock Progressif

Formation:  Dave Morecroft : piano --- Tim Ower : saxophone --- Raph Clarkson : trombone --- Arthur O’Hara : basse --- Harry Pope : batterie

  • 1. Plagued with Righteousness
  • 2. Dai Jo Bo
  • 3. The Tales of Mr. Giggles
  • 4. Ease
  • 5. Runner
  • 6. Now This Means War
  • 7. To Lose the Love
  • 8. False Prophets

WorldService Project avec « SERVE » prodigue une musique qui oscille entre le Jazz-Fusion, le rock progressif, le free jazz, la world-Music, une musique difficilement classable dans un genre, mais qui reste à la fois abordable, fun et surtout unique en son genre.

« SERVE », parvient à toucher un auditoire ouvert à des pièces musicales à la fois expérimentales, techniques, mais où le souci de la trame mélodique reste toujours omniprésent. Sans détailler les huit titres qui composent cet opus, je vais m’arrêter sur les titres qui caractérisent cette musique originale.

Un parcours initiatique qui démarre sur les chapeaux de roues avec « Plagued with Righteousness » qui représente toute cette diversité, et qui aborde sans vergogne un jazz rock d’excellente facture, occasionnant de-ci de-là quelques belles sorties de route qui témoignent d’un penchant pour les dérapages (in)contrôlés. On sent une immense capacité technique et une virtuosité sans pareil pour « The Tales of Mr. Giggles » , un morceau assez fou, chanté parlé, qui se révèle dans un style ‘Big Band’ avec parfois les airs lointains du ska développé en son temps par Madness. Un décor furieusement rock et progressif illumine « Runner » qui tourne à plein régime, batterie épileptique et trépidante, sax jouissif et strident, dissonances maîtrisées, en bref un condensé de plaisir musical. Bien plus sage « To Lose the Love », tout en conservant une couleur sonore jazz, exacerbe le penchant mélodique du groupe.

A travers ses pièces complexes et épurées « SERVE », emporte l’auditeur dans un voyage musical qui s’offre quelques libertés, révélant toute son acuité et toute son authenticité. Alors franchement, si vous aimez les compositions éclectiques, aventureuses et teintées de groove, WorldService Project a produit cet album pour vous et chacun y trouvera son compte !


Genres:
  Jazz-RockRock Progressif
Visiter le site de WorldService Project
cette critique a été partagée 0 fois
 900
A propos de

 Gabriel

  (398 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.