Les plus appréciés

Marco Ragni – The Wandering Caravan

ParGabriel 12 mars 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Marco Ragni – The Wandering Caravan
Album
du mois

Marco Ragni

 / The Wandering Caravan


(5/5)
Label: MRR   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Marco Ragni - claviers, guitares --- Peter Matuchniak / Guitare --- Jeff Mack (Scarlet Hollow) / Basse --- Dave Newhouse / Sax --- Maurizio Antonini / Batterie --- Peter Matuchniak / Guitares

  • 1. What we have done in the past we’ll be in the future
  • 2. Waiting on the threshold
  • 3. Promised land
  • 4. Which is the right path to take
  • 5. It's only fantasy
  • 6. What are we willing to lose to regain our freedom
  • 7. Keep dreaming
  • 8. Back home again

De prime abord l’impression qui se dégage de « The Wandering Caravan » la dernière production de Marco Ragni est celle d’un album calme et serein, la patine du temps à su apporter aux compositions de Marco une approche plus immédiate des mélodies. Les huit titres présents naviguent entre un rock progressif feutré, façon Pink Floyd, et un jazz rock soft comme on l’aimait dans les années 70.

Inutile de décortiquer et d’analyser chaque plage de « The Wandering Caravan » tant l’album dans son ensemble m’a conquis, comme à son habitude et tel un artisan Marco a concocté un album indispensable aux fans de bonne musique.

« What we have done in the past we’ll be in the future » qui ouvre l’opus nous transporte sans détour dans un univers proche de Greenslade, période (« Bedside Manners Are Extra 1973 ») » ce qui est une sacrée référence, les 11 :25 minutes d’un condensé de bonnes vielles recettes progressives s’écoulent et s’écoutent agréablement. Dans les pas de Peter Hammill, la voix de Marco survole la longue balade « Waiting on the threshold » en y apposant une touche de sensualité toute personnelle, confirmant ainsi son sens inné de la mélodie. Cet album est une véritable collection de romances habitées par la faconde musicale de l’artiste, parfois aventureuse comme dans le planant et surprenant « It’s only fantasy » où très prog classique façon Genesis dans « What are we willing to lose to regain our freedom ». Enfin pour terminer n’oublier pas d’écouter l’excellente dernière piste « Back home again » , où certaines  consonances musicales rappellent le meilleur de Roger Waters.

Marco Ragni avec « The Wandering Caravan » gratifie le monde du progressif d’un album bluffant et émouvant !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Marco Ragni
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (429 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.