Les plus appréciés

Rock Vintage de Classe..........!

ParGabriel 6 février 2018Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Alien Gun – Tales from Unbroken Souls

Alien Gun

 / Tales from Unbroken Souls


(4/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Andres Riobó: Guitars, Synth and Vocals. Felipe Abrigo: Keyboards, Guitars, Synth and Vocals. Jorge Peña: Bass. Samuel Alvarez: Drums and Vocals.

  • 1. Pull Myself Down
  • 2. Stardust
  • 3. Blew It All to Hell
  • 4. Tumour
  • 5. Nice to See You
  • 6. Softly Turn Away
  • 7. Softly Turn Away
  • 8. Throes
  • 9. Wasted Chances
  • 10. Pray for Death

Après environ 8 mois passés dans un studio d’enregistrement, le deuxième album du groupe rock Chilien Alien Gun : « Tales From Unbroken Souls » est publié. Il propose 10 titres progressifs et planants. Cet aréopage indifférent aux modes poursuit sa route en composant un album sans compromis.

Définitivement hors du temps, à la manière d’un « Radar Bros » (que je vous invite, par ailleurs, à découvrir), sans en rajouter ni dans la grandiloquence ou la mélancolie, poursuivant sa recherche de la perfection, Alien Gun fait mouche. C’est à partir de la deuxième et troisième piste « Stardust« et « Blew It All to Hell » que nous découvrons la direction musicale prise par Alien Gun avec plus de mid-tempo, pas mal de claviers, mais aussi des guitares limpides et des mélodies et arrangements finement ciselés. Des titres parfois plus énergiques, « Pull Myself Down » et « Pray for Deathmais« , qui ouvrent et ferment l’album, viennent rompre la quiétude de l’ensemble. Très Space rock « Nice to See You » et ses chœurs aériens ; tout aussi lumineux, « Softly Turn Away« , magnifique ; « Wasted Chances » et sa mélopée lancinante,  cet album est en tous point surprenant.

Pour résumer, Symphonic rock. Psychedelic rock et Rock Progressif, une véritable osmose entre le Floyd, Barclay James Harvest et les Moody Blues.


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Alien Gun
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (357 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.